International
01/01/2019
Internationale

35 villes s’engagent à purifier l'air que leurs citoyens respirent et protéger la santé de millions

Les maires de Londres, Paris, Los Angeles, Copenhague, Delhi, Jakarta, Mexico et des villes du monde entier s'engagent pour une vision commune du respect des recommandations pour la qualité de l'air de l'Organisation mondiale de la Santé d'ici 2030.


40 000 décès par an pourraient être évités.


La crise climatique mondiale appelle à des mesures sans précédent de la part des grandes villes du monde.

Copenhague, Danemark (11 octobre 2019) - Aujourd'hui, 35 maires se sont engagés à fournir un air pur à plus de 140 millions d'habitants de leurs villes. En signant la Déclaration C40 des Villes à l'Air Pur, les maires reconnaissent que respirer de l'air pur est un droit humain et s'engagent à travailler ensemble pour former une coalition mondiale sans précédent pour la qualité de l'air.


L'engagement annoncé aujourd'hui au Sommet mondial des maires C40 à Copenhague pousse les villes à se fixer des objectifs ambitieux en matière de réduction de la pollution et à mettre en œuvre des politiques de qualité pour l'air pur d'ici 2025. En rendant compte publiquement de leurs progrès, les villes envisagent de créer une «course au sommet» en matière de nettoyage de l'air dans les grandes villes du monde. Les villes signataires de la déclaration C40 sont: Amman, Austin, Bangalore, Barcelone, Berlin, Buenos Aires, Copenhague, Delhi, Dubaï, Durban (eThekwini), Guadalajara, Heidelberg, Houston, Jakarta, Los Angeles, Lima, Lisbonne, Londres, Madrid, Medellin, Mexico, Milan, Oslo, Paris, Portland, Quezon City, Quito, Rotterdam, Séoul, Stockholm, Sydney, Tel Aviv-Yafo, Tokyo, Varsovie, Washington DC.


Les maires, lors d'une conférence de presse à Copenhague, ont lancé un message clair: «Nous savons que nous devons nous attaquer au double danger de la pollution atmosphérique et à l'urgence climatique. Tous deux ont besoin d'une action rapide, sans précédent et collective pour éliminer la pollution qui nuit à notre santé et au réchauffement de notre planète. "

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, 9 citoyens du monde sur 10 respirent de l'air sale et 7 millions de personnes meurent prématurément chaque année des suites de la pollution atmosphérique. La pollution atmosphérique est en train de créer une crise mondiale de la santé publique, enracinée dans l'injustice sociale. En règle générale, ce sont les communautés les plus pauvres et les plus vulnérables qui sont le plus touchées par un air pollué et sale.


Dans la Déclaration C40, les maires s’engagent à utiliser leur pouvoir et leur influence pour réduire la pollution de l’air et s’emploient à respecter les directives de l’Organisation Mondiale de la Santé sur la qualité de l’air. Cela signifie que les villes vont continuellement réduire leurs émissions locales et plaider en faveur d'une réduction des émissions régionales, entraînant une baisse continue des niveaux de pollution de l'air qui se rapprochent des directives de l'OMS: Les signataires de la déclaration s'engagent à: fixer des objectifs ambitieux de réduction, dans les deux ans, de la pollution qui respectent ou dépassent les engagements nationaux, les plaçant sur la voie de la conformité aux directives de l'Organisation Mondiale de la Santé; Mettre en œuvre des politiques de fond sur la qualité de l'air d'ici 2025 qui s'attaquent aux causes uniques de pollution dans leurs villes et rendre compte publiquement des progrès accomplis dans la réalisation de ces objectifs.


Si les 35 signataires réduisent les niveaux annuels moyens de PM2,5 aux normes de l’OMS (10 µg / m3), ils pourraient éviter 40 000 décès par an.


Les maires disposent d'un large éventail d'outils pour améliorer la qualité de l'air, notamment le développement des transports en commun à faibles ou à zéro émissions de carbone; créer des zones zéro émission; exiger et promouvoir des combustibles plus propres pour le chauffage et la cuisson; renforcer les incitations et les infrastructures pour soutenir la marche et le cyclisme et mettre en place un système de surveillance de la qualité de l'air à l'échelle de la ville. Cependant, ils reconnaissent également que les villes n’ont souvent pas la capacité de s’attaquer à toutes les causes de la pollution et invitent les États-nations, les entreprises et tous ceux qui s’intéressent au changement climatique et à la santé publique à se conformer à cet engagement. La Déclaration inclut ce message à tous les acteurs responsables: “Nous utiliserons tous les pouvoirs dont nous disposons en tant que maires pour lutter contre la pollution de l'air et nous appelons les responsables des sources de pollution de l'air qui empoisonnent l'air dans nos villes à respecter cet engagement.”


A propos du C40

Dans le monde entier, C40 Cities relie 94 des plus grandes villes du monde à des actions audacieuses en faveur du climat, ouvrant ainsi la voie à un avenir plus sain et plus durable. Représentant plus de 700 millions de citoyens et plus du quart de l'économie mondiale, les maires des villes des C40 se sont engagés à atteindre les objectifs les plus ambitieux de l'Accord de Paris au niveau local, ainsi qu'à assainir l'air que nous respirons.


10 villes africaines se sont jointes au C40. Parmi elles, aucune ville marocaine.

Nationale

Réduction des GES dans le secteur des transports: Signature du contrat d’exécution du projet de coopération TraCS Maroc

Financé dans le cadre de l’Initiative internationale sur le climat (IKI), par le ministère fédéral allemand de l’environnement, de la protection de la nature et de la sécurité nucléaire, le projet TraCS «Advancing Transport Climate Strategies in Rapidly Motorizing Countries» soutient l’évaluation et la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le secteur des transports dans trois pays : le Maroc, le Vietnam et le Kenya.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Transport et logistique : La crise sanitaire, un vecteur de changement

Malgré l’incertitude ayant marqué le paysage économique durant toute cette période, le secteur du transport et de la logistique a pu faire face à la crise sanitaire avec agilité et résilience. Les transporteurs et logiciens ont pu relever le défi d’un contexte caractérisé par de fortes perturbations des flux économiques.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Entretien avec Alberto Pérez, directeur Général Alsa Maroc

Après un démarrage réussi à Marrakech, en 1999, le leader du transport urbain s’est installé dans 5 autres villes avec l’ambition de contribuer au développement économique et social du Maroc. Le point avec Alberto Pérez, directeur général Alsa Maroc.

lematin.ma

Nationale

Agadir : les bus à haut niveau de service seront bientôt une réalité

La première ligne de bus à haut niveau de service est entrée dans la phase finale de sa concrétisation au niveau du secteur prioritaire.

Source : Les ecos

Nationale

Hicham Mellakh : «Il faudrait accélérer l’élaboration du contrat programme du secteur du transport»

Entretien avec Hicham Mellakh, président de la Commission compétitivité logistique et énergétique : "Il est clair que les moments de crise dévoilent les faiblesses. Les enseignements tirés de la pandémie de la Covid-19 vont certainement nous pousser à revoir nos démarches et nos agissements pour renforcer le secteur et le rendre plus résilient".

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Transport routier de marchandises : Les professionnels se rebiffent contre le gouvernement

La crise sanitaire, qui a engendré des restrictions sur la mobilité, a fortement le secteur du transport routier de marchandises. Plusieurs syndicats ont signifié leur mécontentement en laissant planer un mouvement de grève pour mettre en lumière la dégradation de leur situation économique et aussi le non-respect de la part du gouvernement de nombreux engagements qu’il a pris depuis octobre 2018.

fnh.ma

Nationale

Agence nationale de la sécurité routière : 2020, une première année fort studieuse !

Après la mise en place d’un plan d’action pour la reprise de l’activité des établissements qu’elle supervise, l’Agence nationale de la sécurité routière a tenu son deuxième conseil d’administration. Zoom sur ses grandes priorités.

Source : Les ecos

Nationale

Chichaoua : Le Conseil provincial approuve une convention pour la construction de pistes

Le Conseil provincial de Chichaoua, réuni en session extraordinaire, a approuvé une convention de partenariat relative à la construction et à l’aménagement de pistes dans 15 collectivités territoriales de la province.

Source : Le matin

Internationale

«Innovation Toolbox», un outil digital pour une transformation accélérée des transports

Durant la Semaine de l’innovation, une nouvelle boîte à outils numérique «Innovation Toolbox» a été lancée par l’Agence internationale des énergies renouvelables. Cet outil renferme 30 innovations dans les technologies émergentes, les modèles commerciaux et l’étude de marché. Cet événement virtuel a été consacré au secteur des transports.

lematin.ma

sous la tutelle du:
en partenariat avec:
soutenu par:
facilité par:
  • LinkedIn
  • Twitter
  • YouTube

© 2019 pmd.ma | Tous droits réservés