International
01/01/2019
Nationale

Bus à Casablanca: Alsa remporte le marché

Abdelaziz El Omari a annoncé le mardi 1er octobre l'attribution du marché de gestion des bus à la société Alsa. Mais en attendant le démarrage du nouvel exploitant, la souffrance des Casablancais va se prolonger pour au moins quelques semaines.


Ce mardi 2 octobre matin, les véhicules de M’dina Bus n’ont pas quitté les entrepôts, abandonnant à leur sort des dizaines de milliers de Casablancais. Rappelons que 141 millions de personnes prennent annuellement les bus à Casablanca, dont des étudiants et des élèves.


Selon nos informations, les chauffeurs et employés du délégataire dont le contrat arrive à échéance à la fin de ce mois d'octobre sont en grève à cause particulièrement du retard des salaires du mois de septembre. Ils ont selon nos sources à peine reçus leur paie relative au mois d'août. La grève est également un moyen pour communiquer leur inquiétude quant à leur avenir.


En conséquence, les scènes de camionnettes ou triporteurs transportant illégalement des personnes se sont multipliées. Les transporteurs clandestins (Khettafa) sont de plus en plus nombreux à circuler dans la capitale économique.


Une situation qui aurait pu être évitée

Ces transporteurs improvisés profitent certes d'un contexte d'anarchie, mais ils sont aujourd'hui la seule alternative que les usagers des bus trouvent à leur disposition en l'absence de solutions proposées par le conseil de la ville qui aurait pu anticiper cette situation tellement elle était prévisible.

Au cours de la matinée de ce mercredi, le maire Abdelaziz El Omari a enregistré une vidéo dans laquelle il appelle les chauffeurs de M'dina Bus à reprendre "leur travail pour assurer la continuité du service public durant cette phase critique". Il promet que "les salaires du mois de septembre leurs seront versés au plus tard la semaine prochaine".


El Omari tente de sauver la situation qui risque de devenir explosive si les bus ne regagnent pas les rues de Casablanca dans les plus brefs délais.


Alors que le conseil de la ville et la présidence du conseil de l’Etablissement de Coopération Intercommunale (ECI) gardaient le silence sur ce sujet malgré les différentes relances et interpellations des médias, Abdelaziz El Omari, maire de la ville a signé une sortie médiatique à l'issue de la première séance de la session ordinaire de l'ECI tenue le mardi 1er octobre.


Les modalités de gestion de la phase transitoire ne sont pas encore fixées

Dans cette sortie, El Omari prend tout le monde de court en annonçant le remplaçant de Mdina bus. "A l’issue de l’étude des dossiers de l’appel d’offres pour la gestion du transport par bus, il a été décidé d’accepter l’offre Alsa, elle sera notre partenaire à partir du 1er novembre, date qui marquera le démarrage du nouveau contrat et le début de la phase transitoire", annonce-t-il aux micros de deux confrères présents lors de cette session.

Le maire ajoute que "ce nouveau contrat sera soumis au vote du conseil de la ville le 15 octobre prochain. Sera également soumise au vote, la décision de déléguer à Casa transports les missions de suivi et de contrôle".


Donc selon El Omari, c'est la société Alsa qui aura la charge de gérer la phase de transition. Comme nous l'avions annoncé dans un précédent article, Alsa s’est proposée pour aider la ville dans la période de transition et a présenté dans son offre plusieurs alternatives pour la gestion de cette phase. C'est ce qui a dû faire la différence et a permis à l'entreprise espagnole d'être désignée "opérateur préférentiel" avec qui des discussions plus approfondies sont entamées.

Ce n'est qu'à l'issue du vote du 15 octobre que le contrat sera signé et Alsa désigné officiellement comme adjudicataire du marché.


Mais en attendant le 1er novembre, il reste encore un mois durant lequel les Casablancais devront supporter l'insuffisance de bus, voire leur absence en cas de nouvelles crises avec les employés.


Et à partir du 1er novembre, ce sera à Alsa d'assurer la continuité du service public. Dans quelles conditions ? La question n'est pas encore tranchée à en croire El Omari. Ce dernier avance que les discussions à ce sujet seront engagées avec la société dans les prochains jours.


Selon nos informations, toutes les options sont envisagées pour assurer le service minimum durant la phase transitoire qui durera jusqu'à la réception des nouveaux bus au plus tôt en octobre 2020.


Une source proche du dossier nous confie qu'Alsa a proposé à la ville de "récupérer une partie de la flotte de M'dina bus et de la remettre en état" mais également de renforcer le nombre de bus par "des bus provisoires". "Alsa fera appel à tous les bus disponibles dans ses différents entrepôts au Maroc et partout dans le monde. Si des bus sont disponibles aux Etats-Unis, Alsa les fera acheminer vers Casablanca", assure notre source qui nous ajoute que la Ville peut dédier une enveloppe budgétaire pour cela.


Aujourd'hui, il y a un peu plus de 200 bus en circulation. La société espagnole devra au moins assurer cette même taille de flotte voire l'augmenter. C'est de la réussite de cette phase de transition que dépendra l'avenir du contrat.

Nationale

Entretien avec Alberto Pérez, directeur Général Alsa Maroc

Après un démarrage réussi à Marrakech, en 1999, le leader du transport urbain s’est installé dans 5 autres villes avec l’ambition de contribuer au développement économique et social du Maroc. Le point avec Alberto Pérez, directeur général Alsa Maroc.

lematin.ma

Nationale

170 MDH pour financer des projets dans différents domaines de recherche et de développement

Initié par le ministère de l'éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche
scientifique, la Fondation OCP, l'université Mohammed VI polytechnique et le Centre national pour la recherche scientifique et
technique {CNRST), un appel à projets a été lancé ce 27 septembre. Montant de l'enveloppe : plus de 170 millions de dirhams mobilisés.

desk.ma

Internationale

Industrie, transports, recherche: le gouvernement détaille son plan hydrogène

Industrie, transports lourds et recherche: le gouvernement a détaillé mardi son plan de 7 milliards d'euros sur dix ans pour développer à grande échelle l'hydrogène, qui peut servir à rendre plus "propres" certaines activités.

medias24.com

Nationale

Le tiers des chantiers de l’équipement et de la logistique ont été mis à l’arrêt en raison de la crise sanitaire

Un tiers, c’est la proportion des différents chantiers engagés par le ministère de l’Équipement et du transport ayant été mis à l’arrêt suite à l’annonce de l’état d’urgence et l’instauration du confinement pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

Lematin.ma

Nationale

Covid-19 Maroc/Déconfinement : Voici toutes les mesures qui vont entrer en vigueur le 24 juin

Les autorités ont pris une série de mesures pour la gestion de la deuxième étape du plan d'allègement du confinement sanitaire à partir du 24 juin 2020 à minuit.

laquotidienne.ma

Nationale

Transport – Reprise de la circulation des trains interurbains, 1ère phase et offre par axe

C’est officiel. Dans la poursuite de la reprise progressive de la circulation des trains en phase avec la relance progressive de l’activité économique, et après l’amélioration de l’offre proximité le 1er Juin, l’ONCF finalise ses préparatifs pour la reprise des trains interurbains.

Source : article19.ma

Nationale

Transport touristique : La FNTT et la FLASCAM scellent un partenariat

Marrakech – Une convention de partenariat a été signée, récemment, entre la Fédération Nationale du Transport Touristique (FNTT) et la Fédération des Loueurs d’Automobile Sans Chauffeur au Maroc (FLASCAM) pour mettre en synergie leurs moyens afin d’aider,conjointement, leurs secteurs respectifs à surmonter la crise induite par la pandémie du coronavirus (Covid-19) et à préparer l’avenir après le déconfinement.

Source : mapexpress.ma

Nationale

Transport routier de marchandises : Les professionnels se rebiffent contre le gouvernement

La crise sanitaire, qui a engendré des restrictions sur la mobilité, a fortement le secteur du transport routier de marchandises. Plusieurs syndicats ont signifié leur mécontentement en laissant planer un mouvement de grève pour mettre en lumière la dégradation de leur situation économique et aussi le non-respect de la part du gouvernement de nombreux engagements qu’il a pris depuis octobre 2018.

fnh.ma

Nationale

Essaouira : Sensibilisation sur la nécessité de la «mobilité douce»

Une journée d’étude et de sensibilisation sur la nécessité de la «mobilité douce» a été organisée par le Centre International de Recherche et de Renforcement des Capacités (CI2RC), relevant de l’Ecole Supérieure de Technologie (EST).

lopinion.ma

Internationale

Le World Power-to-X Summit 2020, du 1er au 3 décembre à Marrakech

Le World Power-to-X Summit 2020, un carrefour pour les décideurs politiques, les leaders de l’industrie, les experts en recherche et les innovateurs mondiaux pour discuter des opportunités et des défis PtX, se tiendra du 1er au 3 décembre prochain à Marrakech.

hibapress.com

Nationale

Transport routier : Comment gérer les contraintes sanitaires?

Un projet de plan de relance a été finalisé par le département du Transport et impose une série de mesures préventives en attendant de revenir au taux de remplissage normal après l’allègement de l’état sanitaire.

Leseco.ma

Nationale

Déconfinement : La FNTT publie un Guide pratique pour une protection sanitaire renforcée

Marrakech- La Fédération Nationale du Transport Touristique (FNTT), en concertation avec l’ensemble des professionnels du secteur, a élaboré un Guide pratique visant à garantir une protection sanitaire renforcée de la clientèle et des professionnels, après le déconfinement.

Source : mapexpress.ma

Nationale

Reprise progressive des activités du transport mixte et de personnels dans le respect des spécificités de chaque zone

Le ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau a annoncé, mercredi, la reprise progressive des activités relatives au transport mixte et au transport de personnels, tout en respectant les spécificités de chaque zones (zones d’allégement des restrictions 1 et 2).

Source : maroc-diplomatique.net

Nationale

Nette diminution des accidents mortels en avril

Le bilan des statistiques provisoires des accidents de circulation survenus en avril 2020, en comparaison avec les données du même mois de l'an dernier, fait état d'une nette baisse des accidents de la route.

Source : fnh.ma

Internationale

«Innovation Toolbox», un outil digital pour une transformation accélérée des transports

Durant la Semaine de l’innovation, une nouvelle boîte à outils numérique «Innovation Toolbox» a été lancée par l’Agence internationale des énergies renouvelables. Cet outil renferme 30 innovations dans les technologies émergentes, les modèles commerciaux et l’étude de marché. Cet événement virtuel a été consacré au secteur des transports.

lematin.ma

Nationale

Maroc : L’accélération de la transition énergétique en marche (CESE)

Dans un souci d’améliorer la stratégie énergétique au Maroc, un avis du Conseil économique, social et environnemental (CESE) a été publié récemment au Bulletin officiel sur l’accélération de la transition énergétique pour installer le Maroc dans la croissance verte.

maroc-diplomatique.net

Internationale

Hydrocarbures : La demande mondiale devrait chuter plus que prévu

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) rapporte que la demande mondiale en pétrole entre 2020 et 2021 devrait chuter davantage que prévu.

lematin.ma

Nationale

Le Maroc se met à l’hydrogène : Un partenariat avec l’Allemagne vient d’être signé pour le développement de la production

Après l’énergie solaire et éolienne, le Royaume poursuit la diversification de son mix énergétique. Le Maroc vient ainsi d’opter pour le développement de l’hydrogène.

aujourdhui.ma

Nationale

Confinement et mobilité : le nombre de déplacements des marocains a été divisé par 4 (étude)

Selon les résultats d'une enquête menée par le cabinet d'études Transitec et BJ Group autour de l'impact de la pandémie sur la mobilité quotidienne au Maroc, le nombre de déplacements a été divisé par quatre. Les modes de transport public (bus, tramway, petits et grands taxis) ont été les plus impactés.

Source : 2m.ma

Nationale

Comment l’ONCF prépare la reprise progressive de la circulation des trains

En perspective de la reprise progressive du trafic ferroviaire, l’Office national des chemins de fer (ONCF) s’est mobilisé pour mettre en place des procédures spéciales et des mesures de prévention au niveau des gares du Royaume dans le contexte de la lutte contre la pandémie du coronavirus.

Source : lematin.ma

sous la tutelle du:
en partenariat avec:
soutenu par:
facilité par:

© 2019 pmd.ma | Tous droits réservés