International
01/01/2019
Nationale

Casablanca : plus de 600 millions DH pour la réalisation des lignes BHNS L5 et L6

Les grands travaux de la plateforme de Bus à haut niveau de service (BHNS) commenceront bientôt. Un appel d'offres vient d'être lancé par Casa Transports, maître d'ouvrage du projet. Les détails.


La SDL Casa transports a lancé, lundi 9 mars, un nouvel appel d'offres, dans le cadre de la réalisation du projet des lignes BHNS L5 et L6.


Ce marché porte sur la réalisation des travaux d’infrastructure de la plateforme, y compris la multitubulaire, de génie civil et revêtements des stations, de voirie et d’aménagement paysager de façade à façade et d’ouvrages d’art. 


Ces travaux s’inscrivent dans le cadre du projet de réseau global de transport en commun en site propre, programmé dans le cadre du Plan stratégique de développement de la ville de Casablanca 2015-2022.


L'ouverture des plis est prévue pour le 28 avril 2020. Le coût de ces travaux est estimé à 629 millions de DH par Casa Transports: 135 millions de DH pour le 1er lot, 137 millios de DH pour le 2e, 176 MDH pour le 3e et 181 MDH pour le 4e lot. 


La durée globale de l’exécution de l’ensemble des prestations pour chacun des lots est de 20 mois (par lot).  


Rappelons que l'investissement global du projet de BHNS, qui inclut d'autres marchés, notamment l'acquisition des bus, et les études pour la réalisation du tracé, s'élève à 1,8 milliard de DH.


Avancement du projet de BHNS

Les deux lignes L5 et L6 du BHNS serviront un couloir direct comptant 300.000 habitants. Leur mise en service est programmée pour 2021. 


Le projet est toujours en phase de travaux préparatoires. Sur son site web, la SDL précise que les travaux de déviation des réseaux souterrains étaient à 5% pour la L5 et à 60% pour la L6, au mois de janvier 2020.


Un marché en 4 lots

Ce nouvel appel d'offres se compose de 4 lots, soit deux pour chaque ligne. Les concurrents sont libres de soumissionner à un, deux, trois ou quatre lots.


L'attribution des lots se fera sur la base de la meilleure combinaison des offres, permettant au maitre d’ouvrage de retenir l’offre globale la plus avantageuse pour l’ensemble des lots.


Dans le détail, la ligne L6, qui reliera le boulevard Ghandi au cimetière d’Errahma (terminus), est répartie en deux lots géographiques. Le premier concerne le boulevard Yacoub Al Mansour entre Ghandi et Sidi Abderrahmane, boulevard Moulay Abdellah Cherif et le boulevard Oum Rabia jusqu’à la route Sidi Khadir (carrefour Haj Fateh compris).


Le 2e concerne le quartier El Oulfa, entre route Sidi Al Khadir et la rocade Sud-Ouest, et le quartier Errahma jusqu’au cimetière.


La ligne L5 reliera pour sa part l'extension de la ligne de tramway T1 (quartier Laymoune) au quartier Salmia 2. elle emprunte successivement les artères suivantes sur chaque lot géographique: 


- Lot 3: boulevard Laymoune depuis Omar El Khayam jusqu’au carrefour Azbane, et boulevard Al Qods jusqu’au boulevard Ouled Haddou. 


- Lot 4 : boulevard Al Qods entre boulevard Ouled Haddou et Mohammed 6, boulevard Mohammed 6 jusqu’à l’intersection avec boulevard Lahrizi, et les boulevards Mekdad Lahrizi et Al Joulane.


Description détaillée de la ligne L6

Rappelons que la ligne L6 du BHNS se développe sur une longueur de 9,4 km et comporte 18 stations, soit une longueur moyenne entre stations de 550 mètres.


Ainsi, entre le boulevard Ghandi et le boulevard Sidi Abderrahmane, la L6 traverse des quartiers résidentiels denses (blvd Yaacoub El Mansour).


A partir de la ligne T1 et jusqu’au blvd Oued Oum Rabia, elle s’inscrit dans le projet de réaménagement du site de l’ancien aérodrome de Casa Anfa par l’AUDA (Agence d'urbanisation et de développement d'Anfa), qui représentera un nouveau pôle urbain de métropole de Casablanca et qui accueille, entre autres, le siège de Casablanca Finance City. Ce tronçon du blvd Moulay Abdellah Cherif est aménagé actuellement en 2*3 voies, séparées par un terre-plein central planté.


Entre le blvd Taib Naciri et Route Sidi Al Khadir, la ligne L6 emprunte le blvd Oum Rabia en traversant des zones d'habitats, de commerces et de services très denses. 


A partir de la Route de Sidi Al Khadir, les zones traversées par cette ligne sont de moins en moins denses s'inscrivant dans un environnement périphérique de la ville en pleine évolution. En effet, une fois la rocade sud-ouest franchie, la L6 s'insère dans le quartier en cours de développement d'Errahma, arrivant sur le cimetière d'Errahma (terminus Errahma). 


Et de la ligne L5 

La ligne L5 du BHNS se développe pour sa part sur 12,5 km de longueur. Elle comporte au total 20 stations, soit une longueur moyenne d’inter-station de 650 m.


Cette ligne commence à partir de l’intersection du blvd Laymoune avec l’extension de la ligne Tramway T1. Elle longe le blvd Laymoune avant de traverser le carrefour.


Ensuite, elle emprunte le blvd Al Qods en passant sous la voie ferrée et sur le pont de la RN11 pour desservir les quartiers Californie et Inara.


A la fin du blvd Al Qods, la L5 emprunte le blvd Mohammed 6, un boulevard très large avec terre-plein central et contre-allées de part et d’autres. Une fois le boulevard Moahmmed 6 franchi, la L5 poursuit sa trajectoire sur le boulevard Mekdad Lahrizi. Ce boulevard longe un secteur très urbanisé avec la cité Djemaa.


Le terminus de la ligne 5 côté Salmia (boulevard Al Joulane) s’inscrit dans une zone très dense en termes d’habitat et de population et dont l’évolution se poursuit à l’arrière du quartier. Ce secteur comprend également une grande ferraille très fréquentée par les Casablancais. La L5 vient connecter cette zone avec le reste de la ville.


Insertion du BHNS

Depuis le début de la ligne L5, au niveau du croisement du blvd Omar Al Khayam (terminus Laymoune) jusqu’au terminus Salmia, la plateforme BHNS sera implantée en site central sur tout le tracé à l’exception du boulevard Mohammed 6 et la section du boulevard Al Qods entre carrefour Azbane et le pont ONCF ou la configuration latérale est la mieu adaptée.


Pour la L6, l’insertion de la plateforme BHNS est axiale (en site central) sur tout le tracé de la ligne. Le stationnement existant est conservé dans la limite des emprises disponibles, soit des deux côtés ou d’un seul côté.


Cette disposition axiale apporte une grande lisibilité aux usagers et favorise la vitesse du transport collectif en site propre (TCSP). Toutefois, les traversées de la plateforme devront s’effectuer au niveau des carrefours pour assurer la bonne marche du TCSP et la sécurité globale.


D'un autre côté, ce type d’insertion présente une difficulté pouvant éventuellement se situer au niveau des accès aux stations. La disposition des stations en milieu de voirie nécessite de réaliser des traversées piétonnes sécurisées pour permettre aux usagers de prendre le bus.


La largeur des trottoirs est quant à elle de 2 mètres minimum, afin d'assurer le confort et la sécurité de déplacement pour les piétons.

Nationale

Réduction des GES dans le secteur des transports: Signature du contrat d’exécution du projet de coopération TraCS Maroc

Financé dans le cadre de l’Initiative internationale sur le climat (IKI), par le ministère fédéral allemand de l’environnement, de la protection de la nature et de la sécurité nucléaire, le projet TraCS «Advancing Transport Climate Strategies in Rapidly Motorizing Countries» soutient l’évaluation et la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le secteur des transports dans trois pays : le Maroc, le Vietnam et le Kenya.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Transport et logistique : La crise sanitaire, un vecteur de changement

Malgré l’incertitude ayant marqué le paysage économique durant toute cette période, le secteur du transport et de la logistique a pu faire face à la crise sanitaire avec agilité et résilience. Les transporteurs et logiciens ont pu relever le défi d’un contexte caractérisé par de fortes perturbations des flux économiques.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Entretien avec Alberto Pérez, directeur Général Alsa Maroc

Après un démarrage réussi à Marrakech, en 1999, le leader du transport urbain s’est installé dans 5 autres villes avec l’ambition de contribuer au développement économique et social du Maroc. Le point avec Alberto Pérez, directeur général Alsa Maroc.

lematin.ma

Nationale

Agadir : les bus à haut niveau de service seront bientôt une réalité

La première ligne de bus à haut niveau de service est entrée dans la phase finale de sa concrétisation au niveau du secteur prioritaire.

Source : Les ecos

Nationale

Hicham Mellakh : «Il faudrait accélérer l’élaboration du contrat programme du secteur du transport»

Entretien avec Hicham Mellakh, président de la Commission compétitivité logistique et énergétique : "Il est clair que les moments de crise dévoilent les faiblesses. Les enseignements tirés de la pandémie de la Covid-19 vont certainement nous pousser à revoir nos démarches et nos agissements pour renforcer le secteur et le rendre plus résilient".

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Transport routier de marchandises : Les professionnels se rebiffent contre le gouvernement

La crise sanitaire, qui a engendré des restrictions sur la mobilité, a fortement le secteur du transport routier de marchandises. Plusieurs syndicats ont signifié leur mécontentement en laissant planer un mouvement de grève pour mettre en lumière la dégradation de leur situation économique et aussi le non-respect de la part du gouvernement de nombreux engagements qu’il a pris depuis octobre 2018.

fnh.ma

Nationale

Agence nationale de la sécurité routière : 2020, une première année fort studieuse !

Après la mise en place d’un plan d’action pour la reprise de l’activité des établissements qu’elle supervise, l’Agence nationale de la sécurité routière a tenu son deuxième conseil d’administration. Zoom sur ses grandes priorités.

Source : Les ecos

Nationale

Chichaoua : Le Conseil provincial approuve une convention pour la construction de pistes

Le Conseil provincial de Chichaoua, réuni en session extraordinaire, a approuvé une convention de partenariat relative à la construction et à l’aménagement de pistes dans 15 collectivités territoriales de la province.

Source : Le matin

Internationale

«Innovation Toolbox», un outil digital pour une transformation accélérée des transports

Durant la Semaine de l’innovation, une nouvelle boîte à outils numérique «Innovation Toolbox» a été lancée par l’Agence internationale des énergies renouvelables. Cet outil renferme 30 innovations dans les technologies émergentes, les modèles commerciaux et l’étude de marché. Cet événement virtuel a été consacré au secteur des transports.

lematin.ma

sous la tutelle du:
en partenariat avec:
soutenu par:
facilité par:
  • LinkedIn
  • Twitter
  • YouTube

© 2019 pmd.ma | Tous droits réservés