International
01/01/2019
Nationale

Des programmes R&D en batterie lithium au Maroc

Fès - L'électro-chimiste et inventeur marocain de l'anode graphite pour les batteries lithium, Rachid Yazami, a appelé, jeudi à Fès, à l’élaboration de programmes ‘’ambitieux’’ de recherche et d’innovation, pour renfoncer la compétitivité du Maroc et sa position à l’échelle régionale et africaine.


Dans une déclaration à la presse, en marge d’une conférence sous le thème ‘’les batteries au lithium, un défi du 21è siècle’’, cette sommité scientifique a insisté sur la nécessité d’augmenter le budget alloué à la recherche scientifique et technique au Maroc.

Il a, à cet effet, mis en valeur la stratégie énergétique du Maroc, notant que ‘’le royaume a un projet national ambitieux pour arriver à l’horizon 2030 à fournir 52pc de l’énergie électrique sous forme d’énergie renouvelable’’.

‘’Il s’agit d’un record mondial’’, a estimé l’inventeur marocain, mettant en avant la feuille de route tracée par l’Agence marocaine de l'énergie solaire (MASEN) en la matière.

Mettant l’accent sur le stockage de l’énergie propre, à savoir l’énergie éolienne, solaire, hydraulique et géothermique, il a précisé que ces énergies, qui sont par définition intermittentes, peuvent être stockées pour être utilisées la nuit en cas de besoin.

M. Yazami a aussi fait part des applications des batteries des téléphones cellulaires, faisant savoir que l’électro-mobilité (les voitures électriques) va jouer un rôle ‘’très important’’ dans le futur dans le renforcement de la protection de l’environnement et l’assainissement de l’air dans les grandes villes, comme Casablanca, Fès et Marrakech.

D’autres intervenants, lors de cette rencontre, organisée par l’Université privée de Fès (UPF), en partenariat avec l’association Fès-Saiss, ont souligné que l’’’énergie est au cœur des préoccupations journalières’’, en ce sens qu’elle est devenue actuellement ‘’l’élément vital’’ des sociétés modernes, relevant que ‘’le recours aux ressources d’énergies renouvelables s’avère une fatalité devant la pénurie des ressources énergétiques fossiles que connaitra incessamment l’humanité’’.

‘’L’intermittence des ressources d’énergies renouvelables pousse à recourir au stockage au moyen de batteries pour une réutilisation en absence de la source d’énergie, ou dans des dispositifs mobiles’’, ont-ils poursuivi.

Selon l’UPF, cette manifestation s'inscrit dans sa démarche de créer des espaces d'échanges avec ses partenaires académiques de par le monde et de contribuer à la promotion du débat autour des grands sujets d'actualités.

Né à Fès en 1953, Rachid Yazami est le premier scientifique arabe à découvrir en 1980 l’anode graphite pour les batteries rechargeables au lithium, utilisées actuellement dans des téléphones mobiles et les voitures. Il est le concepteur d’une puce capable de recharger les batteries des Smartphones et les véhicules électriques en seulement dix minutes. Ces batteries au lithium, appliquées aux voitures, contribuent grandement à la protection de l’environnement.

Rachid Yazami a fait ses premières études aux lycées Moulay Rachid et Moulay Driss a? Fe?s, avant d'être admis à l’Institut Polytechnique de Grenoble (INP) en France où il a occupé le poste de directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS).

M. Yazami a créé l’entreprise KVI, dans le cadre de laquelle il met au point un scanner entropique de batterie.

Il compte a? son actif plusieurs brevets d’invention et des centaines de publications scientifiques. Il a reçu, notamment, le prix Charles Stack Draper de la National Academy of Engineering (NAE) en 2014 pour l’innovation des batteries lithium-ion, devenues un succès planétaire. Il est aussi titulaire en 2019 du Prix ‘’Arab Investor Award’’ dans la catégorie ‘’Application verte’’.

Il est aujourd’hui professeur détaché à la Naynag Technological Univeristy de Singapour.

Nationale

Réduction des GES dans le secteur des transports: Signature du contrat d’exécution du projet de coopération TraCS Maroc

Financé dans le cadre de l’Initiative internationale sur le climat (IKI), par le ministère fédéral allemand de l’environnement, de la protection de la nature et de la sécurité nucléaire, le projet TraCS «Advancing Transport Climate Strategies in Rapidly Motorizing Countries» soutient l’évaluation et la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le secteur des transports dans trois pays : le Maroc, le Vietnam et le Kenya.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Transport et logistique : La crise sanitaire, un vecteur de changement

Malgré l’incertitude ayant marqué le paysage économique durant toute cette période, le secteur du transport et de la logistique a pu faire face à la crise sanitaire avec agilité et résilience. Les transporteurs et logiciens ont pu relever le défi d’un contexte caractérisé par de fortes perturbations des flux économiques.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Entretien avec Alberto Pérez, directeur Général Alsa Maroc

Après un démarrage réussi à Marrakech, en 1999, le leader du transport urbain s’est installé dans 5 autres villes avec l’ambition de contribuer au développement économique et social du Maroc. Le point avec Alberto Pérez, directeur général Alsa Maroc.

lematin.ma

Nationale

Agadir : les bus à haut niveau de service seront bientôt une réalité

La première ligne de bus à haut niveau de service est entrée dans la phase finale de sa concrétisation au niveau du secteur prioritaire.

Source : Les ecos

Nationale

Hicham Mellakh : «Il faudrait accélérer l’élaboration du contrat programme du secteur du transport»

Entretien avec Hicham Mellakh, président de la Commission compétitivité logistique et énergétique : "Il est clair que les moments de crise dévoilent les faiblesses. Les enseignements tirés de la pandémie de la Covid-19 vont certainement nous pousser à revoir nos démarches et nos agissements pour renforcer le secteur et le rendre plus résilient".

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Transport routier de marchandises : Les professionnels se rebiffent contre le gouvernement

La crise sanitaire, qui a engendré des restrictions sur la mobilité, a fortement le secteur du transport routier de marchandises. Plusieurs syndicats ont signifié leur mécontentement en laissant planer un mouvement de grève pour mettre en lumière la dégradation de leur situation économique et aussi le non-respect de la part du gouvernement de nombreux engagements qu’il a pris depuis octobre 2018.

fnh.ma

Nationale

Agence nationale de la sécurité routière : 2020, une première année fort studieuse !

Après la mise en place d’un plan d’action pour la reprise de l’activité des établissements qu’elle supervise, l’Agence nationale de la sécurité routière a tenu son deuxième conseil d’administration. Zoom sur ses grandes priorités.

Source : Les ecos

Nationale

Chichaoua : Le Conseil provincial approuve une convention pour la construction de pistes

Le Conseil provincial de Chichaoua, réuni en session extraordinaire, a approuvé une convention de partenariat relative à la construction et à l’aménagement de pistes dans 15 collectivités territoriales de la province.

Source : Le matin

Internationale

«Innovation Toolbox», un outil digital pour une transformation accélérée des transports

Durant la Semaine de l’innovation, une nouvelle boîte à outils numérique «Innovation Toolbox» a été lancée par l’Agence internationale des énergies renouvelables. Cet outil renferme 30 innovations dans les technologies émergentes, les modèles commerciaux et l’étude de marché. Cet événement virtuel a été consacré au secteur des transports.

lematin.ma

sous la tutelle du:
en partenariat avec:
soutenu par:
facilité par:
  • LinkedIn
  • Twitter
  • YouTube

© 2019 pmd.ma | Tous droits réservés