International
01/01/2019
Nationale

Gokigok: l'Uber du transport scolaire ?

L'application, dont le lancement est prévu pour la rentrée prochaine, propose d'assurer le transport scolaire personnalisé des enfants à Rabat, Salé et Témara.

TRANSPORTS - C’est un nouveau service qui fera son apparition au Maroc dès septembre prochain. L’entreprise Gokidok veut proposer aux parents de la région Rabat-Salé-Témara de prendre en charge le transport scolaire de leurs enfants. Depuis l’application mobile, à la manière d’un Careem ou d’un Uber, les parents peuvent choisir à quelle heure leur enfant sera pris en charge par un chauffeur “Goki”, qui devra ensuite les amener à l’école, mais aussi à l’entraînement de foot ou de danse, ou encore chez les grands-parents à l’heure prévue.

Achraf Zelmat, fondateur de Gokidok, entend concurrencer le transport scolaire traditionnel. “Les bus de la ville sont en très mauvais état, et de plus en plus de parents refusent de laisser leurs enfants les utiliser, ce qui soulève pour eux d’autres contraintes. Avec Gokidok, on cherche à proposer un service qui leur permettrait de ne plus avoir à s’inquiéter de ça”, explique Achraf Zelmat au HuffPost Maroc.

Ainsi, depuis l’application, les parents peuvent élaborer sur plusieurs jours le planning de leurs enfants. Les informations seront ensuite transmises à un chauffeur, qui se chargera de récupérer en voiture l’écolier directement devant chez lui. Pour sécuriser les parents, Achraf Zelmat précise que pendant la course, il sera possible de suivre en temps réel l’avancement du trajet. Des messages automatiques seront aussi envoyés au fur et à mesure du voyage, pour tenir informée la famille. À noter que pour les enfants scolarisés en primaire, la présence dans la voiture d’un accompagnateur désigné par les parents est obligatoire. En revanche, pour les collégiens et lycéens, cet accompagnement est facultatif. 

“L’application offre aux parents la possibilité de noter leur chauffeur. Si la famille en est satisfaite, Gokidok essaiera, dans la mesure du possible, de leur attribuer le même chauffeur afin d’établir une relation de confiance et une stabilité chez l’enfant”, précise Achraf Zelmat. L’entreprise vérifie aussi en amont, les compétences et aptitudes des chauffeurs (fiche anthropométrique, casier judiciaire vierge...) ainsi que l’état du véhicule (entretien, assurance...).

En terme de coût, le fondateur l’assure: “Gokidok est dans la même fourchette de prix que ce qui se fait déjà en bus et en taxi. Mais en comparaison de ces services, on propose une meilleure flexibilité horaire et un gain de temps pour l’enfant et sa famille”. Pour un forfait mensuel, à raison d’un trajet aller/retour par jour, il vous en coûtera 1.290 Dhs.

Autre grand avantage, Il n’y a aucun engagement. Les parents peuvent utiliser les services offerts par l’application pendant un mois ou un semestre seulement, contrairement aux transports scolaires classiques. Ils auront ainsi le choix entre un forfait aller-retour ou aller simple, et pourront également sélectionner un tarif mensuel ou à la course.

Le service desservira une trentaine de quartiers dans la zone Rabat-Salé-Témara, et plus d’une soixantaine d’écoles, collèges et lycées. Il devrait être mis en place pour la prochaine rentrée scolaire.

Nationale

Réduction des GES dans le secteur des transports: Signature du contrat d’exécution du projet de coopération TraCS Maroc

Financé dans le cadre de l’Initiative internationale sur le climat (IKI), par le ministère fédéral allemand de l’environnement, de la protection de la nature et de la sécurité nucléaire, le projet TraCS «Advancing Transport Climate Strategies in Rapidly Motorizing Countries» soutient l’évaluation et la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le secteur des transports dans trois pays : le Maroc, le Vietnam et le Kenya.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Transport et logistique : La crise sanitaire, un vecteur de changement

Malgré l’incertitude ayant marqué le paysage économique durant toute cette période, le secteur du transport et de la logistique a pu faire face à la crise sanitaire avec agilité et résilience. Les transporteurs et logiciens ont pu relever le défi d’un contexte caractérisé par de fortes perturbations des flux économiques.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Entretien avec Alberto Pérez, directeur Général Alsa Maroc

Après un démarrage réussi à Marrakech, en 1999, le leader du transport urbain s’est installé dans 5 autres villes avec l’ambition de contribuer au développement économique et social du Maroc. Le point avec Alberto Pérez, directeur général Alsa Maroc.

lematin.ma

Nationale

Agadir : les bus à haut niveau de service seront bientôt une réalité

La première ligne de bus à haut niveau de service est entrée dans la phase finale de sa concrétisation au niveau du secteur prioritaire.

Source : Les ecos

Nationale

Hicham Mellakh : «Il faudrait accélérer l’élaboration du contrat programme du secteur du transport»

Entretien avec Hicham Mellakh, président de la Commission compétitivité logistique et énergétique : "Il est clair que les moments de crise dévoilent les faiblesses. Les enseignements tirés de la pandémie de la Covid-19 vont certainement nous pousser à revoir nos démarches et nos agissements pour renforcer le secteur et le rendre plus résilient".

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Transport routier de marchandises : Les professionnels se rebiffent contre le gouvernement

La crise sanitaire, qui a engendré des restrictions sur la mobilité, a fortement le secteur du transport routier de marchandises. Plusieurs syndicats ont signifié leur mécontentement en laissant planer un mouvement de grève pour mettre en lumière la dégradation de leur situation économique et aussi le non-respect de la part du gouvernement de nombreux engagements qu’il a pris depuis octobre 2018.

fnh.ma

Nationale

Agence nationale de la sécurité routière : 2020, une première année fort studieuse !

Après la mise en place d’un plan d’action pour la reprise de l’activité des établissements qu’elle supervise, l’Agence nationale de la sécurité routière a tenu son deuxième conseil d’administration. Zoom sur ses grandes priorités.

Source : Les ecos

Nationale

Chichaoua : Le Conseil provincial approuve une convention pour la construction de pistes

Le Conseil provincial de Chichaoua, réuni en session extraordinaire, a approuvé une convention de partenariat relative à la construction et à l’aménagement de pistes dans 15 collectivités territoriales de la province.

Source : Le matin

Internationale

«Innovation Toolbox», un outil digital pour une transformation accélérée des transports

Durant la Semaine de l’innovation, une nouvelle boîte à outils numérique «Innovation Toolbox» a été lancée par l’Agence internationale des énergies renouvelables. Cet outil renferme 30 innovations dans les technologies émergentes, les modèles commerciaux et l’étude de marché. Cet événement virtuel a été consacré au secteur des transports.

lematin.ma

sous la tutelle du:
en partenariat avec:
soutenu par:
facilité par:
  • LinkedIn
  • Twitter
  • YouTube

© 2019 pmd.ma | Tous droits réservés