International
01/01/2019
Nationale

Journée sans voiture à Rabat: quel impact ?

Un vacarme assourdissant, de l’air pollué, un embouteillage stressant, voici une image accablante de nos villes qui deviennent de plus en plus encombrées et tellement angoissantes. Face à ce constat, des initiatives écolo telles la journée sans voiture s’avèrent nécessaires pour la lutte contre la pollution de l’air et pour la reconquête de l’espace par les piétons.


Imaginez que vous pouvez vous réveillez un matin avec un cerveau plus reposé, sans entendre de bruit de circulation, vous sortez et respirez un air beaucoup moins pollué et, en plus, vous circulez en toute liberté sur les routes et les allés en plein centre ville. La température environnante diminuerait, la flore également reprendrait sa vraie fonction en offrant l’oxygène nécessaire pour tous. Bref, vous vous réjouirez d’un air frais et de rues vidées des véhicules des véhicules.


La journée mondiale sans voiture, célébrée le 22 septembre, a pour objectif de favoriser la prise de conscience collective de la nécessité d’agir pour préserver l’environnement et constitue une occasion pour les piétons, les cyclistes, et les transports communs de s’approprier l’espace urbain. Il ne s’agit pas seulement de lutter contre la pollution atmosphérique ou contre le bruit mais aussi d’améliorer la qualité de vie en ville. Au Maroc, et à l’occasion de la journée mondiale sans voiture, l’association des jeunes du 21ème siècle organise la 3ème édition de la journée sans voiture, sous le thème “Rabat, sans ma voiture”, le dimanche 22 septembre 2019. L’association invite les habitants de la capitale à se passer de leur voiture de 10h à 18h. Seuls les transports en commun et les bicyclettes peuvent être empruntés, une action visant la sensibilisation des citoyens aux effets de la pollution liés à la mobilité urbaine. Le président fondateur de cette association, Aziz El Fekkaki a indiqué dans un entretien à la MAP que cette journée intervient dans le cadre du projet “caravane écologique écoconduite”, qui était labellisé par la COP22 en 2016.


Cette la journée sans voitures a été bien accueillie par les citoyens et a contribué au rayonnement de la ville de Rabat, capitale des lumières, ce grand chantier qui donne une place de choix à l’amélioration de la qualité de l’air et la création de plus d’espaces verts, a-t-il souligné.


Selon l’organisation mondiale de la santé (OMS), la pollution de l’air peut avoir divers effets à court et à long terme sur la santé. Environ 7 millions de personnes dans le monde perdent la vie chaque année à cause des maladies cardiovasculaires et respiratoires liées à la pollution de l’air.


L’OMS assure également que plus de 90% de la population mondiale respire un air ambiant pollué. Devant un tel état des lieux alarmant, on ne peut, nous les citoyens que se mobiliser et se retenir de prendre le volant une journée, qui est le minimum pour une affaire qui nous concerne tous.


Pour Zakaria, jeune membre du “Green Youth Movement”, la journée sans voiture est une occasion pour la contribution des citoyens du monde à réduire le niveau de la pollution de l’air et pour la participation effective à la protection de l’environnement, dans le but d’atténuer “légèrement” la pollution de l’environnement par les gaz provenant de l’utilisation intensive des véhicules.


“Dans un tel jour qui ouvre la voie aux piétons, cyclistes et aux transports communs, les citoyens ne peuvent que se réjouir d’une ville calme et non encombrée”, a-t-il dit, regrettant que ce genre d’initiatives ne sont pas assez récurrentes aux Maroc.

Dans ce sens, a relevé le jeune écologiste, le rôle des associations et des organisations de protection de l’environnement au Maroc demeure stratégique pour aborder ces sujets importants et encourager les citoyens à adhérer pleinement à ces initiatives, vue leur importance symbolique de sensibilisation et d’implication des citoyens dans la préservation de l’environnement”.


De son côté, Salima Belemkaddem, fondatrice et coordinatrice du mouvement Maroc 2050, a estimé qu’une journée est un premier pas pour commencer à mobiliser les gens, mais ça reste très insuffisant, d’où la nécessité de recourir à d’autres moyens, comme la replantation massive d’arbres, la restauration des valeurs humaines dans le tissu de la société et surtout la poursuite de la sensibilisation et de l’éducation des enfants.


S’abstenir de prendre sa voiture pendant une journée, c’est accepter d’enclencher le changement de son mode de vie, c’est une preuve d’amour et de solidarité avec les générations d’aujourd’hui et de demain, et c’est aussi une manière de se réconcilier avec les autres modes de déplacement comme la marche, le vélo et surtout le transport public, a-t-elle fait valoir.

Rappelons que les premières expériences de journées sans voiture ont vu le jour au moment de la crise du canal de Suez en 1956 qui avait contraint certains pays à prendre des mesures drastiques pour économiser du carburant. En Belgique, aux Pays-Bas et en Suisse, ces mesures prenaient la forme de dimanches sans voiture entre novembre 1956 et janvier 1957.

Nationale

Le tiers des chantiers de l’équipement et de la logistique ont été mis à l’arrêt en raison de la crise sanitaire

Un tiers, c’est la proportion des différents chantiers engagés par le ministère de l’Équipement et du transport ayant été mis à l’arrêt suite à l’annonce de l’état d’urgence et l’instauration du confinement pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

Lematin.ma

Nationale

Covid-19 Maroc/Déconfinement : Voici toutes les mesures qui vont entrer en vigueur le 24 juin

Les autorités ont pris une série de mesures pour la gestion de la deuxième étape du plan d'allègement du confinement sanitaire à partir du 24 juin 2020 à minuit.

laquotidienne.ma

Nationale

Transport – Reprise de la circulation des trains interurbains, 1ère phase et offre par axe

C’est officiel. Dans la poursuite de la reprise progressive de la circulation des trains en phase avec la relance progressive de l’activité économique, et après l’amélioration de l’offre proximité le 1er Juin, l’ONCF finalise ses préparatifs pour la reprise des trains interurbains.

Source : article19.ma

Nationale

Transport touristique : La FNTT et la FLASCAM scellent un partenariat

Marrakech – Une convention de partenariat a été signée, récemment, entre la Fédération Nationale du Transport Touristique (FNTT) et la Fédération des Loueurs d’Automobile Sans Chauffeur au Maroc (FLASCAM) pour mettre en synergie leurs moyens afin d’aider,conjointement, leurs secteurs respectifs à surmonter la crise induite par la pandémie du coronavirus (Covid-19) et à préparer l’avenir après le déconfinement.

Source : mapexpress.ma

Nationale

Logistique/ Transport : En pleine crise, le secteur souhaite des mesures au plus vite

La crise sanitaire actuelle a malmené les chaînes d’approvisionnement au niveau mondial, mettant en difficulté le secteur de la logistique et du transport que ce soit au niveau national ou international.

Source : Fnh.ma

Nationale

Transport touristique : Le plan de sauvetage

Les professionnels du transport touristique au Maroc dévoilent leur plaidoyer. L’appel lancé vise en effet l’élaboration d’un plan de sauvetage qui reconsidère la situation du secteur et limite l’impact de la crise sanitaire.

Source : Aujourdhui.ma

Internationale

Douane : quelles mesures prendre pour le transport transfrontalier

L’Organisation mondiale des douanes (OMD) et l’Union internationale des transports routiers (IRU) viennent de publier une déclaration conjointe. Celle-ci précise les mesures à prendre par les administrations douanières face aux conséquences de la COVID-19 sur le transport transfrontalier.

Source : Lematin.ma

Nationale

Transport routier : Comment gérer les contraintes sanitaires?

Un projet de plan de relance a été finalisé par le département du Transport et impose une série de mesures préventives en attendant de revenir au taux de remplissage normal après l’allègement de l’état sanitaire.

Leseco.ma

Nationale

Déconfinement : La FNTT publie un Guide pratique pour une protection sanitaire renforcée

Marrakech- La Fédération Nationale du Transport Touristique (FNTT), en concertation avec l’ensemble des professionnels du secteur, a élaboré un Guide pratique visant à garantir une protection sanitaire renforcée de la clientèle et des professionnels, après le déconfinement.

Source : mapexpress.ma

Nationale

Reprise progressive des activités du transport mixte et de personnels dans le respect des spécificités de chaque zone

Le ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau a annoncé, mercredi, la reprise progressive des activités relatives au transport mixte et au transport de personnels, tout en respectant les spécificités de chaque zones (zones d’allégement des restrictions 1 et 2).

Source : maroc-diplomatique.net

Nationale

Nette diminution des accidents mortels en avril

Le bilan des statistiques provisoires des accidents de circulation survenus en avril 2020, en comparaison avec les données du même mois de l'an dernier, fait état d'une nette baisse des accidents de la route.

Source : fnh.ma

Nationale

Déconfinement : Les professionnels du transport touristique se préparent activement pour la reprise

La préparation de la reprise de l’activité s’accélère dans les différents secteurs de l’économie nationale. En ce qui concerne le secteur du transport touristique, les professionnels travaillent d’arrache-pied pour garantir les conditions de protection nécessaires à la clientèle.

Source : Challenge.ma

Internationale

L’impact du Covid-19 sur les réseaux ferrés africains

Une téléconférence consacrée à la thématique «Covid-19 : Impacts et adaptations des réseaux ferrés africains » a été organisée récemment par l’Office national des chemins de fer (ONCF), avec la participation de plus de 160 décideurs, hauts responsables, experts et chercheurs d’Asie, d’Europe et d’Afrique.

Source : Libe.ma

Nationale

Transports en commun : Casa Transports planche sur un plan de circulation

Casa Transports s’active pour l’élaboration du plan de circulation dans les zones d’influence des lignes de tram T3 et T4 et de Bus à haut niveau de service (BHNS) L5 et L6. L’étude de ce projet dont l’appel d’offres vient d’être lancé vise à réaliser un plan de circulation au niveau des zones d’influence des lignes du réseau Transport en commun en site propre (TCSP).

Source : aujourdhui.ma

Nationale

Le Maroc se met à l’hydrogène : Un partenariat avec l’Allemagne vient d’être signé pour le développement de la production

Après l’énergie solaire et éolienne, le Royaume poursuit la diversification de son mix énergétique. Le Maroc vient ainsi d’opter pour le développement de l’hydrogène.

aujourdhui.ma

Nationale

Confinement et mobilité : le nombre de déplacements des marocains a été divisé par 4 (étude)

Selon les résultats d'une enquête menée par le cabinet d'études Transitec et BJ Group autour de l'impact de la pandémie sur la mobilité quotidienne au Maroc, le nombre de déplacements a été divisé par quatre. Les modes de transport public (bus, tramway, petits et grands taxis) ont été les plus impactés.

Source : 2m.ma

Nationale

Comment l’ONCF prépare la reprise progressive de la circulation des trains

En perspective de la reprise progressive du trafic ferroviaire, l’Office national des chemins de fer (ONCF) s’est mobilisé pour mettre en place des procédures spéciales et des mesures de prévention au niveau des gares du Royaume dans le contexte de la lutte contre la pandémie du coronavirus.

Source : lematin.ma

Nationale

la CTM organise des voyages virtuels pour soutenir le Fonds national de solidarité Covid-19

La Compagnie de Transports au Maroc (CTM) a lancé le « tour du Maroc solidaire », une opération virtuelle faisant appel à la générosité des Marocains pour soutenir le Fonds national de solidarité Covid-19.

Source : 2m.ma

Nationale

Circuits courts, digitalisation: les leçons du secteur logistique

Le secteur du transport et de la logistique évalue les dégâts causés par la crise sanitaire. Le bilan est lourd, en dépit des mesures prises par les professionnels pour juguler la crise à court terme. Quant aux perspectives d’avenir, elles dépendent des mesures qui seront prises à moyen terme pour asseoir ce secteur sur une base plus solide.

Source : Telquel.ma

Nationale

Casablanca: Nouveau plan de circulation à l’étude

Casa-Transport s’apprête à lancer une étude pour l’élaboration d’un nouveau plan de circulation à Casablanca. Il concernera la zone d’influence des futures lignes 3 et 4 de tramway et 5 et 6 en mode BHNS (bus à haut niveau de service). Un appel d’offres, dont l’ouverture des plis est prévue le 19 juin prochain, devra déterminer le bureau d’étude qui assurera les prestations.

Source : Leconomiste.ma

sous la tutelle du:
en partenariat avec:
soutenu par:
facilité par:

© 2019 pmd.ma | Tous droits réservés