International
01/01/2019
Nationale

La 2e session de formation des 13 villes marocaines du Club des Villes MobiliseYourCity Maroc

La 2ème session de formation des 13 villes marocaines du Club des Villes MobiliseYourCity Maroc aux méthodes de suivi et d’évaluation des gaz à effet de serre (GES) émis par les transports urbains s’est tenue à Rabat.

Le Ministère de l’Intérieur marocain (Direction générale des Collectivités locales), le Partenariat MobiliseYourCity, l’Agence française de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME), le Cerema et la société de conseil I-Care and Consult ont organisé à Rabat une formation à destination des cadres territoriaux en charge de la mobilité urbaine et de l’environnement. Cette journée a rassemblé une quarantaine de participants, partenaires et membres du Club des Villes MobiliseYourCity (Rabat-Salé-Temara, le Grand Casablanca, Oujda, Kenitra, Khouribga, Marrakech, Agadir, Beni-Mellal, El-Jadida, Fès, Safi, Settat, Khemisset).

La journée était articulée autour de trois modules :

  • Finance-Climat et suivi-évaluation des GES comme critère d’éligibilité

  • Mobilité urbaine et qualité de l’air

  • Un inventaire MRV-GES pour faciliter l’aide à la décision : expériences internationales et marocaines

 

Le Fonds Mondial de Développement des Villes (FMDV) a présenté les mécanismes de financement des actions contribuant à la lutte contre le changement climatique, et la nécessité de mettre en place un dispositif de Mesure-Rapportage-Vérification des GES pour rendre les projets éligibles à ce type de financements. Global Infrastructure Basel (GIB) a présenté une méthode (SuReStandard, co-développé avec Natixis) d’évaluation de projets d’infrastructures durables et résilients selon un ensemble de critères de performance économique, sociale et environnementale. L’outil utilisé pour ces évaluations, SmartScan, a été également présenté. La Ville de Marrakech a partagé son expérience en terme d’obtention de financements pour la mise en œuvre d’actions de mobilité durable, notamment auprès du Fonds Mondial pour l’Environnement (GEF) avec le soutien du PNUD, et un projet intégré en cours de dépôt auprès du Fonds vert pour le Climat (GCF).

I Care&Consult a traité la thématique de la qualité de l’air en lien avec les déplacements, en présentant les principaux polluants surveillés, leur impact sur la santé et sur l’environnement, les outils et les méthodes de surveillance, ainsi que les co-bénéfices entre les stratégies sectorielles d’amélioration de la qualité de l’air et de réduction des GES, à intégrer aux démarches de planification urbaine. La Ville d’Agadir a présenté les actions mises en œuvre dans le cadre de son PDU : 1ère ligne de BHNS, Chronobus, piétonisation d’un quartier, station de Vélos en Libre Service, PDA (Plan de déplacement des Agents communaux), sensibilisation des citoyens, etc. L’approche participative et le périmètre d’intervention sur l’ensemble du Grand Agadir sont deux priorités du PDU. Le Grand Agadir a développé des systèmes de comptage du trafic, de mesure de la pollution de l’air, d’évaluation des émissions associées à la mise en œuvre d’actions du PDU ainsi qu’un observatoire de la mobilité.

Le Secrétariat d’Etat en charge du Développement Durable est intervenu dans le cadre du Module 3 pour présenter le Système National d’Inventaire des GES au Maroc, ses réalisations et ses perspectives. I Care&Consult a présenté l’outil TRIGGER développé par la GIZ et l’IFEU, qui est la méthode de référence utilisée pour le MRV-GES des villes engagées dans MobiliseYourCity au niveau mondial. Il s’agit d’un outil de calcul des émissions de GES qui permet aussi d’élaborer des scénarios climat à différents horizons en fonction des politiques et mesures de mobilité urbaine. Les étapes d’utilisation de l’outil et ses différentes fonctions ont été présentées (version bêta en cours de finalisation). Une fois la version consolidée de TRIGGER livrée en avril 2019, l’outil sera adapté au Maroc afin de faciliter son utilisation par les villes marocaines.

Le Cerema a présenté la méthode de Diagnostic Energie Emissions des Mobilités (DEEM), en exposant trois expériences françaises : Lille, Toulouse et le Val d’Azette. Les DEEM se basent sur des Enquêtes Ménage Déplacements, enquête cordon, enquêtes TCU. Ils permettent de faire un état des lieux avant l’élaboration d’un plan de mobilité, de comparer des scénarios, de proposer des actions efficaces et mieux acceptées lorsqu’elles reposent sur une compréhension fine des mobilités individuelles.

Enfin, l’intervention de la Ville d’Oujda a clos la journée, exposant sa Stratégie d’Energie Durable. En 2015, un Inventaire de Référence des Emissions (IRE) a été établi sur la base de données réelles ou estimatives selon les types de véhicule, et sur la base de la consommation de carburant. L’objectif de la Ville dans sa Stratégie à horizon 2020 est de réduire de 20% ses émissions de CO2, tous secteurs confondus. Parmi les actions du Plan d’Action d’Energie Durable (PAED), pour le secteur transport, peuvent être relevées :

l’aménagement de 12 pôles d’échanges, l’amélioration de la livraison de marchandises en centre-ville, l’aménagement de couloir de bus et 3 BHNS, la création d’un observatoire des déplacements. Le PAED est intégré au Plan d’Action de la Commune (PAC) 2017-2020. La Commune d’Oujda a su développer des coopérations avec Lille (France), Dakar (Sénégal), Antirabe (Madagascar) et est appuyés par différents programmes et partenaires (MobiliseYourCity, CoMun, Jiha Tinou, Villes Vertes, APIELO, Finance Climat, Associations Marocaines des Eco-Villes, etc).

Les représentants du Club des Villes se sont montrés très intéressés par les thématiques traitées lors de cette journée et ont tiré bénéfice du partage d’expériences des autres villes marocaines. Ils ont aussi exprimé leurs attentes quant à la mise en place du  dispositif MRV-GES dans leurs collectivités.

Les jours suivants ont permis de poursuivre l’accompagnement spécifique de 3 villes pilotes (Oujda, Rabat-Salé-Temara, Le Grand Casablanca) pour initier les cadres territoriaux à la pratique de l’outil TRIGGER (version bêta).

La troisième session d’accompagnement spécifique se tiendra d’ici le mois de juin 2019 et permettra de concrétiser et de finaliser l’adaptation de l’outil TRIGGER aux 3 villes pilotes. Un plan d’actions sera proposé pour la suite du dispositif MRV-GES, son adaptation et sa diffusion aux villes marocaines (collecte de données, développement de scénarios tenant compte de l’impact des mesures mobilité sur les émissions de GES et permettant la prise de décision). Un guide sur le dispositif MRV-GES sera produit à destination des cadres territoriaux marocains.

La prochaine Journée du Club des Villes MobiliseYourCity Maroc pourrait se tenir en septembre, sur des thématiques pour lesquelles les collectivités ont exprimé leur intérêt.

Nationale

Réduction des GES dans le secteur des transports: Signature du contrat d’exécution du projet de coopération TraCS Maroc

Financé dans le cadre de l’Initiative internationale sur le climat (IKI), par le ministère fédéral allemand de l’environnement, de la protection de la nature et de la sécurité nucléaire, le projet TraCS «Advancing Transport Climate Strategies in Rapidly Motorizing Countries» soutient l’évaluation et la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le secteur des transports dans trois pays : le Maroc, le Vietnam et le Kenya.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Transport et logistique : La crise sanitaire, un vecteur de changement

Malgré l’incertitude ayant marqué le paysage économique durant toute cette période, le secteur du transport et de la logistique a pu faire face à la crise sanitaire avec agilité et résilience. Les transporteurs et logiciens ont pu relever le défi d’un contexte caractérisé par de fortes perturbations des flux économiques.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Entretien avec Alberto Pérez, directeur Général Alsa Maroc

Après un démarrage réussi à Marrakech, en 1999, le leader du transport urbain s’est installé dans 5 autres villes avec l’ambition de contribuer au développement économique et social du Maroc. Le point avec Alberto Pérez, directeur général Alsa Maroc.

lematin.ma

Nationale

Agadir : les bus à haut niveau de service seront bientôt une réalité

La première ligne de bus à haut niveau de service est entrée dans la phase finale de sa concrétisation au niveau du secteur prioritaire.

Source : Les ecos

Nationale

Hicham Mellakh : «Il faudrait accélérer l’élaboration du contrat programme du secteur du transport»

Entretien avec Hicham Mellakh, président de la Commission compétitivité logistique et énergétique : "Il est clair que les moments de crise dévoilent les faiblesses. Les enseignements tirés de la pandémie de la Covid-19 vont certainement nous pousser à revoir nos démarches et nos agissements pour renforcer le secteur et le rendre plus résilient".

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Transport routier de marchandises : Les professionnels se rebiffent contre le gouvernement

La crise sanitaire, qui a engendré des restrictions sur la mobilité, a fortement le secteur du transport routier de marchandises. Plusieurs syndicats ont signifié leur mécontentement en laissant planer un mouvement de grève pour mettre en lumière la dégradation de leur situation économique et aussi le non-respect de la part du gouvernement de nombreux engagements qu’il a pris depuis octobre 2018.

fnh.ma

Nationale

Agence nationale de la sécurité routière : 2020, une première année fort studieuse !

Après la mise en place d’un plan d’action pour la reprise de l’activité des établissements qu’elle supervise, l’Agence nationale de la sécurité routière a tenu son deuxième conseil d’administration. Zoom sur ses grandes priorités.

Source : Les ecos

Nationale

Chichaoua : Le Conseil provincial approuve une convention pour la construction de pistes

Le Conseil provincial de Chichaoua, réuni en session extraordinaire, a approuvé une convention de partenariat relative à la construction et à l’aménagement de pistes dans 15 collectivités territoriales de la province.

Source : Le matin

Internationale

«Innovation Toolbox», un outil digital pour une transformation accélérée des transports

Durant la Semaine de l’innovation, une nouvelle boîte à outils numérique «Innovation Toolbox» a été lancée par l’Agence internationale des énergies renouvelables. Cet outil renferme 30 innovations dans les technologies émergentes, les modèles commerciaux et l’étude de marché. Cet événement virtuel a été consacré au secteur des transports.

lematin.ma

sous la tutelle du:
en partenariat avec:
soutenu par:
facilité par:
  • LinkedIn
  • Twitter
  • YouTube

© 2019 pmd.ma | Tous droits réservés