sous la tutelle du:
soutenu par:
facilité par:

© 2019 pmd.ma | Tous droits réservés

International
01/01/2019
Internationale

La PreCOP25 conclue avec un appel pour plus d'ambitions climatiques

L’urgence de renforcer les ambitions climatiques était au cœur des discussions de la PreCOP 25 au Chili. Car, avec les plans nationaux d’atténuation de gaz à effet de serre soumis à la CCNUCC dans le cadre de l’Accord de Paris, le réchauffement de la terre atteindra 3°C. L’Accord de Paris a fixé un maximum de 2°C, idéalement 1.5°C.


San José, Costa Rica, 10 octobre 2019 - Après trois jours de panels, de discussions de haut niveau et d'échanges de pratiques optimales en faveur de l'action pour le climat, la conférence PreCOP25 de San José s'est achevée aujourd'hui par des appels à plus d’ambition climatique.


Du 8 au 10 octobre, le rassemblement a réuni plus de 1 500 participants, dont des délégués représentant plus de 90 pays, et plus de 60 événements parallèles réunissant 264 panélistes sur des sujets allant du carbone bleu à la mobilité électrique. L'événement a mis un accent supplémentaire sur le financement climatique et l'agenda de genre comme domaines de transformation des solutions climatiques.

"Nous sommes honorés de faire partie de cet effort. L’action pour le climat est la cause la plus importante de notre génération et en vaut donc la peine. S'il y a un temps pour être utile aux autres, c'est maintenant", a déclaré le président du Costa Rica, Carlos Alvarado Quesada, dont le pays avait promis de faire une PreCOP non conventionnelle.


La réunion a donné un nouvel élan à la 25e Conférence des parties (COP25) de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), qui se tiendra à Santiago au Chili en décembre. Là-bas, davantage de pays, de villes, d’entreprises et de gouvernements locaux devraient accroître leur ambition et présenter de nouveaux objectifs.

Les plans d'action nationaux pour le climat en vertu de l'Accord de Paris mettent le monde sur la voie d'un réchauffement de la planète de 3°C. L'ambition doit donc être relevée de toute urgence.jectifs.


Ovais Sarmad, secrétaire exécutif adjoint de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, a déclaré: “Il a été extrêmement encourageant d'entendre tout le monde à la PreCOP25 parler de la nécessité de susciter de l'ambition en matière d'action pour le climat. Les gouvernements et toutes les parties prenantes ont entendu le message des jeunes de protéger haut et fort leur avenir, ainsi que le message de la science selon lequel le temps s'épuise et que nous ne disposons que d'une fenêtre d'opportunité très étroite pour agir." "Lors de la COP25 en décembre, nous attendons de plus en plus de gouvernements, mais également plus de villes, plus de régions et d’entreprises qui annoncent des plans d'action conformes à la science et répondent aux appels pour une action accrue", a-t-il ajouté. Ovais Sarmad a salué les progrès accomplis pour lever les ambitions, construire un pont entre le Sommet des Nations Unies sur le climat de septembre à New York, la COP25 au Chili et ensuite la COP26 au Royaume-Uni. Et il a remercié le Président du Costa Rica d'avoir organisé la réunion et créé un élan positif.

Les participants à la pré-COP ont souligné l'importance d'accroître l'ambition des contributions déterminées au niveau national (NDC) dans chaque pays. Pour cela, les trois domaines d’intervention de la conférence sont essentiels: les solutions basées sur la nature, les villes durables et l’économie bleue.

"Cette PreCOP25 a démontré qu'il existe des solutions ambitieuses et des expériences réussies qui peuvent nous guider vers l'objectif de 1,5 C. Nous avons atteint la force technique et la profondeur politique. Les solutions basées sur la nature représentent 30% de la solution climatique et le Costa Rica a démontré au cours des trois dernières décennies qu'il était possible de croître de manière économique tout en préservant la nature", a déclaré le ministre de l'Environnement et de l'Énergie du Costa Rica, Carlos Manuel Rodríguez.

Le ministre Rodríguez a souligné que la réunion avait mis l'accent sur le lien entre le processus de changement climatique et le processus de biodiversité au sein des Nations Unies.


Alicia Bárcena, Secrétaire exécutive de la Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC), a ajouté: "Le Costa Rica montre qu'il est possible de mettre l'économie au service de la protection de l'environnement dans une région comme la nôtre, qui dépendait des hydrocarbures dans le passé."


La réunion a permis de discuter de questions non résolues par le sommet de Katowice sur les principes directeurs de l'Accord de Paris en 2018. Quatre domaines thématiques choisis par le Costa Rica et présentant un intérêt pour l'Amérique latine ont été discutés: l'accélération de l'action pour le climat, l'article 6 de l’Accord de Paris, le mécanisme des pertes et des dommages et les liens entre le genre et l'action climatique efficace.

Nationale

Les accidents de la route, ou l’erreur qui coûte cher

La célébration de la Journée nationale de la sécurité routière, le 18 février de chaque année, constitue une occasion pour alerter sur l’importance de la vigilance sur la route, en respectant le code de la route.

Source : Mapexpress.ma

Nationale

L’ONCF lance “Train+Auto”, la 1ère offre de service d’intermodalité complémentaire au train

Première offre de service d’intermodalité complémentaire au train visant à assurer les déplacements des clients entre les gares et les lieux en ville.

Source : Hibapress.com

Nationale

Journée nationale de la sécurité routière : Soirée TV «POUR LA VIE»

L’agence nationale de la sécurité routière organise une soirée TV de célébration de la Journée Nationale de la Sécurité, le 18 février 2020.

Source : CNPAC

Nationale

Marrakech se prépare à revoir son réseau de transport urbain et périurbain

Le Grand Marrakech s’apprête à réorganiser son réseau de transports. Et pour cause : les contrats d’exploitation urbaine et périurbaine arriveront bientôt à échéance.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Le TRAM de Rabat-Salé a transporté plus de 273 millions de voyageurs

Le réseau enregistre en moyenne 110.000 voyages par jour (jours ouvrables), selon des chiffres fournis à la MAP par la STRS.

Source : Challenge.ma

Internationale

Les dix commandements du FIT-OCDE pour une micromobilité plus sûre

Le Forum international du transport qui relève de l’OCDE a publié un rapport où il propose dix recommandations pour une micromobilité plus sûre.

Source : Lematin.ma

Internationale

L'utilisation de la voiture en milieu urbain sera remplacée par un "transport plus vert" d'ici une décennie

Selon les recherches, les transports durables comme le vélo dépasseront l'utilisation de la voiture dans les plus grandes villes du monde d'ici 2030.

Source : CNBC

Internationale

Les candidatures pour les Global Climate Action Awards 2020 de l'ONU sont maintenant ouvertes

Les organisations, les villes, les industries, les universités, les gouvernements et tout acteur impliqué en matière de changement climatique peuvent proposer leur travail pour la candidature au prix de l'Action Mondiale pour le Climat de l'ONU.

Source : UNFCCC

Nationale

“Marrakech E-Prix 2020”, le 29 février courant sur le Circuit Moulay El Hassan

La 5è manche du Championnat 2020 ABB- FIA, de la Formule Électrique (Formule E), baptisée “Marrakech E-Prix 2020” qui met en scène des courses disputées au volant de voitures entièrement électriques, aura lieu le 29 février courant sur le Circuit Moulay El Hassan de la cité ocre.

Source : Maroc-diplomatique.net

Nationale

Code de la route : La gendarmerie royale va recourir aux drones pour relever les infractions

Dans le but de renforcer la sécurité routière, le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara, a annoncé que 52 radars seront bientôt installés sur les différentes routes du royaume.

Source : 360.ma

Internationale

Session spéciale sur le développement urbain durable dans la région MENA au Forum Urbain Mondial

Selon Maimunah Mohd Sharif, directrice exécutive d'ONU-Habitat, les pays arabes ont un potentiel extraordinaire pour devenir un modèle pour le nouvel agenda urbain.

Source : Forum Urbain Mondial