International
01/01/2019
Nationale

La journée sans voiture laisse un écho favorable chez les Casablancais

La journée sans voitures organisée, dimanche, à Casablanca et Mohammedia en vue de sensibiliser sur la pollution de l'air, due aux véhicules à moteur, a laissé un écho favorable chez les habitants des deux villes, ont indiqué les auteurs de cette initiative.

L'interdiction de circuler en voiture a été observée, entre 10H00 et 16H00, dans les rues et avenues de huit préfectures de la capitale économique et dans une seule zone à Mohammedia, a expliqué, dans une déclaration à la MAP, Saïd Sebti, président de Casa Environnement (réseau des associations de Casablanca pour l'environnement et le développement durable), initiateur de cet événement, en partenariat avec le secrétariat d'État chargé du Développement durable, le ministère de la Jeunesse et des sports, la wilaya de la Région Casablanca-Settat, la Commune de Casablanca et l'université Hassan II de Casablanca, à l’occasion de la journée arabe de l’environnement.

Il s’agit, a-t-il précisé, de plusieurs zones du Grand Casablanca notamment rue de Rome, Bd Omar El Idrissi, rue Bnou Khalouya, rue d’Anvers, rue Hatim Al Assam, Bd de Londres, rue Ibn Toumart, rue Figuigui et toute la zone intérieure ( préfecture El Fida-Mers Sultan).

Au niveau de la préfecture Ain Sebaâ-Hay Mohammadi, ils s’agit du Bd Mohammed V (place Al Yassir-gare Casa Voyageurs), Bd Ba Hmad (gare Casa Voyageurs-Bd Moulay Ismail) et toute la zone intérieure, a-t-il ajouté, soulignant qu'à Mohammédia l'interdiction a concerné notamment l'avenue Mohammed V, rue Bourgone, rue Al Haouz,rue Nador, rue Changuit. Il a, d’autre part, formulé le souhait de voir cette initiative s’élargir à d’autres préfectures dans la région de Casablanca-Settat vue que cette journée vise à favoriser, entre autres, la prise de conscience collective de la nécessité d’agir contre les nuisances générées par la croissance du trafic des voitures et l’amélioration de la qualité de vie en rendant l’espace public en ville moins pollué ainsi qu’à permettre aux piétons et aux cyclistes de s’approprier l’espace urbain.

Casa Environnement estime, par ailleurs,sur son site web que si les industries contribuent fortement à la dégradation de l’air dans la métropole, les Casablancais ont aussi une grande part de responsabilité. Le parc de véhicules, souvent ancien et très polluant (+80% de ces véhicules fonctionnent au diesel), fait augmenter sensiblement la pollution de l’air, ce qui a un impact dangereux sur la santé des citoyens.

Le taux de pollution le plus préoccupant dans la métropole demeure celui des particules PM10. La concentration de ces particules était de l’ordre de 74 µg/m3, soit presque le double des valeurs limites européennes (40 µg/m3,), a-t-on fait remarquer de même source.

Parmi les maladies provoquées par ce type de pollution figurent les accidents vasculaires cérébraux, cardiopathies, cancer du poumon, affections respiratoires, chroniques ou aiguës, asthme, ce qui engendre un fort taux de morbidité lié à ces maladies, des sujets sensibles plus jeunes à ces maladies et la prévalence des maladies respiratoires chez les enfants de moins de 5 ans.

Nationale

Réduction des GES dans le secteur des transports: Signature du contrat d’exécution du projet de coopération TraCS Maroc

Financé dans le cadre de l’Initiative internationale sur le climat (IKI), par le ministère fédéral allemand de l’environnement, de la protection de la nature et de la sécurité nucléaire, le projet TraCS «Advancing Transport Climate Strategies in Rapidly Motorizing Countries» soutient l’évaluation et la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le secteur des transports dans trois pays : le Maroc, le Vietnam et le Kenya.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Transport et logistique : La crise sanitaire, un vecteur de changement

Malgré l’incertitude ayant marqué le paysage économique durant toute cette période, le secteur du transport et de la logistique a pu faire face à la crise sanitaire avec agilité et résilience. Les transporteurs et logiciens ont pu relever le défi d’un contexte caractérisé par de fortes perturbations des flux économiques.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Entretien avec Alberto Pérez, directeur Général Alsa Maroc

Après un démarrage réussi à Marrakech, en 1999, le leader du transport urbain s’est installé dans 5 autres villes avec l’ambition de contribuer au développement économique et social du Maroc. Le point avec Alberto Pérez, directeur général Alsa Maroc.

lematin.ma

Nationale

Agadir : les bus à haut niveau de service seront bientôt une réalité

La première ligne de bus à haut niveau de service est entrée dans la phase finale de sa concrétisation au niveau du secteur prioritaire.

Source : Les ecos

Nationale

Hicham Mellakh : «Il faudrait accélérer l’élaboration du contrat programme du secteur du transport»

Entretien avec Hicham Mellakh, président de la Commission compétitivité logistique et énergétique : "Il est clair que les moments de crise dévoilent les faiblesses. Les enseignements tirés de la pandémie de la Covid-19 vont certainement nous pousser à revoir nos démarches et nos agissements pour renforcer le secteur et le rendre plus résilient".

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Transport routier de marchandises : Les professionnels se rebiffent contre le gouvernement

La crise sanitaire, qui a engendré des restrictions sur la mobilité, a fortement le secteur du transport routier de marchandises. Plusieurs syndicats ont signifié leur mécontentement en laissant planer un mouvement de grève pour mettre en lumière la dégradation de leur situation économique et aussi le non-respect de la part du gouvernement de nombreux engagements qu’il a pris depuis octobre 2018.

fnh.ma

Nationale

Agence nationale de la sécurité routière : 2020, une première année fort studieuse !

Après la mise en place d’un plan d’action pour la reprise de l’activité des établissements qu’elle supervise, l’Agence nationale de la sécurité routière a tenu son deuxième conseil d’administration. Zoom sur ses grandes priorités.

Source : Les ecos

Nationale

Chichaoua : Le Conseil provincial approuve une convention pour la construction de pistes

Le Conseil provincial de Chichaoua, réuni en session extraordinaire, a approuvé une convention de partenariat relative à la construction et à l’aménagement de pistes dans 15 collectivités territoriales de la province.

Source : Le matin

Internationale

«Innovation Toolbox», un outil digital pour une transformation accélérée des transports

Durant la Semaine de l’innovation, une nouvelle boîte à outils numérique «Innovation Toolbox» a été lancée par l’Agence internationale des énergies renouvelables. Cet outil renferme 30 innovations dans les technologies émergentes, les modèles commerciaux et l’étude de marché. Cet événement virtuel a été consacré au secteur des transports.

lematin.ma

sous la tutelle du:
en partenariat avec:
soutenu par:
facilité par:
  • LinkedIn
  • Twitter
  • YouTube

© 2019 pmd.ma | Tous droits réservés