sous la tutelle du:
soutenu par:
facilité par:

© 2019 pmd.ma | Tous droits réservés

International
01/01/2019
Nationale

Le « covoiturage » serait-il en train de devenir le moyen de transport préféré des jeunes marocains ?

Une pratique en plein essor, le covoiturage est désormais un moyen de transport largement utilisé au Maroc, surtout parmi les jeunes. Nombreux sont ceux qui privilégient ce mode de déplacement pour sa disponibilité, ses tarifs ainsi que le moment de convivialité que peut procurer un voyage partagé avec un petit groupe de gens.


Largement répandu en France, le covoiturage est une pratique assez récente au Maroc. L’idée consiste à partager son véhicule personnel avec d’autres passagers qui partent pour la même destination, tout en se partageant les frais du voyage. De plus, ils économisent en durée de trajet.


Face aux nombreux retards du train et la longueur des trajets des bus, des milliers de personnes sont déjà adeptes de ce concept, comme solution alternative aux transports communs.

Il s’agit également d’une solution écologique et d’un bon geste pour l’environnement ! Cela sous-tend que si tout le monde optait pour cette solution, il y aurait moins de véhicules qui circulent dans les rues, ce qui implique moins d’embouteillages et moins d’émission de gaz carbonique.


Cofondée par deux jeunes, Hicham Zouaoui et Otman Harrak, la startup « Pip Pip Yalah » serait l’un des premiers initiateurs de cette pratique au Maroc. Aujourd’hui, cette TPE gère plus de 1.000 trajets effectués quotidiennement à travers le Royaume et une communauté de 300.000 membres sur les réseaux sociaux, dont la plupart sont des étudiants et de jeunes cadres, qui optent pour le covoiturage de 1 à plusieurs fois par mois.

L’un des fondateurs, Hicham Zouaoui, avait l’habitude de faire, chaque jour, la navette en train ou en autocar et c’est ainsi qu’il observait à travers les vitres qu’il y avait des centaines d’automobilistes avec des sièges vides, alors qu’au sein même de son wagon encombré, les voyageurs arrivaient à peine à respirer. Et c’est là qu’il décide d’entamer cette aventure à partir de 2013.


En octobre 2018,  la communauté Pip Pip Yalah a fait preuve d’un grand élan de solidarité, lors du tragique incident du déraillement du train à Bouknadel. “Alertés par des passagers du train, les membres de la communauté ont été les premiers à répondre présents et se sont précipités sur les lieux pour transporter les victimes vers les hôpitaux, même si cela pouvait nécessiter plusieurs allers-retours”, expliquent les fondateurs.

Plus récemment, cette startup a lancé une application, disponible sur IOS et Android. Dès le lancement, elle a été classée première dans les tendances de téléchargement au Maroc. Pour les jeunes entrepreneurs, “c’est un signal fort et très encourageant mais aussi la preuve que cette dernière était attendue non seulement par les membres de Pip Pip Yalah mais aussi par une partie du grand public “.


La startup a déjà remporté plusieurs trophées, une récompense que les fondateurs considèrent comme “un réel coup de pouce en termes de visibilité mais surtout des retours de professionnels qui nous permettent de perfectionner la solution proposée “.


Au niveau juridique, il n’existe actuellement aucune réglementation sur le sujet au Maroc. Toutefois, le partage des frais de voyage à parts égales n’est pas interdit par la loi.

Nationale

Les accidents de la route, ou l’erreur qui coûte cher

La célébration de la Journée nationale de la sécurité routière, le 18 février de chaque année, constitue une occasion pour alerter sur l’importance de la vigilance sur la route, en respectant le code de la route.

Source : Mapexpress.ma

Nationale

L’ONCF lance “Train+Auto”, la 1ère offre de service d’intermodalité complémentaire au train

Première offre de service d’intermodalité complémentaire au train visant à assurer les déplacements des clients entre les gares et les lieux en ville.

Source : Hibapress.com

Nationale

Journée nationale de la sécurité routière : Soirée TV «POUR LA VIE»

L’agence nationale de la sécurité routière organise une soirée TV de célébration de la Journée Nationale de la Sécurité, le 18 février 2020.

Source : CNPAC

Nationale

Marrakech se prépare à revoir son réseau de transport urbain et périurbain

Le Grand Marrakech s’apprête à réorganiser son réseau de transports. Et pour cause : les contrats d’exploitation urbaine et périurbaine arriveront bientôt à échéance.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Le TRAM de Rabat-Salé a transporté plus de 273 millions de voyageurs

Le réseau enregistre en moyenne 110.000 voyages par jour (jours ouvrables), selon des chiffres fournis à la MAP par la STRS.

Source : Challenge.ma

Internationale

Les dix commandements du FIT-OCDE pour une micromobilité plus sûre

Le Forum international du transport qui relève de l’OCDE a publié un rapport où il propose dix recommandations pour une micromobilité plus sûre.

Source : Lematin.ma

Internationale

L'utilisation de la voiture en milieu urbain sera remplacée par un "transport plus vert" d'ici une décennie

Selon les recherches, les transports durables comme le vélo dépasseront l'utilisation de la voiture dans les plus grandes villes du monde d'ici 2030.

Source : CNBC

Internationale

Les candidatures pour les Global Climate Action Awards 2020 de l'ONU sont maintenant ouvertes

Les organisations, les villes, les industries, les universités, les gouvernements et tout acteur impliqué en matière de changement climatique peuvent proposer leur travail pour la candidature au prix de l'Action Mondiale pour le Climat de l'ONU.

Source : UNFCCC

Nationale

“Marrakech E-Prix 2020”, le 29 février courant sur le Circuit Moulay El Hassan

La 5è manche du Championnat 2020 ABB- FIA, de la Formule Électrique (Formule E), baptisée “Marrakech E-Prix 2020” qui met en scène des courses disputées au volant de voitures entièrement électriques, aura lieu le 29 février courant sur le Circuit Moulay El Hassan de la cité ocre.

Source : Maroc-diplomatique.net

Nationale

Code de la route : La gendarmerie royale va recourir aux drones pour relever les infractions

Dans le but de renforcer la sécurité routière, le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara, a annoncé que 52 radars seront bientôt installés sur les différentes routes du royaume.

Source : 360.ma

Internationale

Session spéciale sur le développement urbain durable dans la région MENA au Forum Urbain Mondial

Selon Maimunah Mohd Sharif, directrice exécutive d'ONU-Habitat, les pays arabes ont un potentiel extraordinaire pour devenir un modèle pour le nouvel agenda urbain.

Source : Forum Urbain Mondial