International
01/01/2019
Nationale

Le « covoiturage » serait-il en train de devenir le moyen de transport préféré des jeunes marocains ?

Une pratique en plein essor, le covoiturage est désormais un moyen de transport largement utilisé au Maroc, surtout parmi les jeunes. Nombreux sont ceux qui privilégient ce mode de déplacement pour sa disponibilité, ses tarifs ainsi que le moment de convivialité que peut procurer un voyage partagé avec un petit groupe de gens.


Largement répandu en France, le covoiturage est une pratique assez récente au Maroc. L’idée consiste à partager son véhicule personnel avec d’autres passagers qui partent pour la même destination, tout en se partageant les frais du voyage. De plus, ils économisent en durée de trajet.


Face aux nombreux retards du train et la longueur des trajets des bus, des milliers de personnes sont déjà adeptes de ce concept, comme solution alternative aux transports communs.

Il s’agit également d’une solution écologique et d’un bon geste pour l’environnement ! Cela sous-tend que si tout le monde optait pour cette solution, il y aurait moins de véhicules qui circulent dans les rues, ce qui implique moins d’embouteillages et moins d’émission de gaz carbonique.


Cofondée par deux jeunes, Hicham Zouaoui et Otman Harrak, la startup « Pip Pip Yalah » serait l’un des premiers initiateurs de cette pratique au Maroc. Aujourd’hui, cette TPE gère plus de 1.000 trajets effectués quotidiennement à travers le Royaume et une communauté de 300.000 membres sur les réseaux sociaux, dont la plupart sont des étudiants et de jeunes cadres, qui optent pour le covoiturage de 1 à plusieurs fois par mois.

L’un des fondateurs, Hicham Zouaoui, avait l’habitude de faire, chaque jour, la navette en train ou en autocar et c’est ainsi qu’il observait à travers les vitres qu’il y avait des centaines d’automobilistes avec des sièges vides, alors qu’au sein même de son wagon encombré, les voyageurs arrivaient à peine à respirer. Et c’est là qu’il décide d’entamer cette aventure à partir de 2013.


En octobre 2018,  la communauté Pip Pip Yalah a fait preuve d’un grand élan de solidarité, lors du tragique incident du déraillement du train à Bouknadel. “Alertés par des passagers du train, les membres de la communauté ont été les premiers à répondre présents et se sont précipités sur les lieux pour transporter les victimes vers les hôpitaux, même si cela pouvait nécessiter plusieurs allers-retours”, expliquent les fondateurs.

Plus récemment, cette startup a lancé une application, disponible sur IOS et Android. Dès le lancement, elle a été classée première dans les tendances de téléchargement au Maroc. Pour les jeunes entrepreneurs, “c’est un signal fort et très encourageant mais aussi la preuve que cette dernière était attendue non seulement par les membres de Pip Pip Yalah mais aussi par une partie du grand public “.


La startup a déjà remporté plusieurs trophées, une récompense que les fondateurs considèrent comme “un réel coup de pouce en termes de visibilité mais surtout des retours de professionnels qui nous permettent de perfectionner la solution proposée “.


Au niveau juridique, il n’existe actuellement aucune réglementation sur le sujet au Maroc. Toutefois, le partage des frais de voyage à parts égales n’est pas interdit par la loi.

Nationale

Réduction des GES dans le secteur des transports: Signature du contrat d’exécution du projet de coopération TraCS Maroc

Financé dans le cadre de l’Initiative internationale sur le climat (IKI), par le ministère fédéral allemand de l’environnement, de la protection de la nature et de la sécurité nucléaire, le projet TraCS «Advancing Transport Climate Strategies in Rapidly Motorizing Countries» soutient l’évaluation et la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le secteur des transports dans trois pays : le Maroc, le Vietnam et le Kenya.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Transport et logistique : La crise sanitaire, un vecteur de changement

Malgré l’incertitude ayant marqué le paysage économique durant toute cette période, le secteur du transport et de la logistique a pu faire face à la crise sanitaire avec agilité et résilience. Les transporteurs et logiciens ont pu relever le défi d’un contexte caractérisé par de fortes perturbations des flux économiques.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Entretien avec Alberto Pérez, directeur Général Alsa Maroc

Après un démarrage réussi à Marrakech, en 1999, le leader du transport urbain s’est installé dans 5 autres villes avec l’ambition de contribuer au développement économique et social du Maroc. Le point avec Alberto Pérez, directeur général Alsa Maroc.

lematin.ma

Nationale

Agadir : les bus à haut niveau de service seront bientôt une réalité

La première ligne de bus à haut niveau de service est entrée dans la phase finale de sa concrétisation au niveau du secteur prioritaire.

Source : Les ecos

Nationale

Hicham Mellakh : «Il faudrait accélérer l’élaboration du contrat programme du secteur du transport»

Entretien avec Hicham Mellakh, président de la Commission compétitivité logistique et énergétique : "Il est clair que les moments de crise dévoilent les faiblesses. Les enseignements tirés de la pandémie de la Covid-19 vont certainement nous pousser à revoir nos démarches et nos agissements pour renforcer le secteur et le rendre plus résilient".

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Transport routier de marchandises : Les professionnels se rebiffent contre le gouvernement

La crise sanitaire, qui a engendré des restrictions sur la mobilité, a fortement le secteur du transport routier de marchandises. Plusieurs syndicats ont signifié leur mécontentement en laissant planer un mouvement de grève pour mettre en lumière la dégradation de leur situation économique et aussi le non-respect de la part du gouvernement de nombreux engagements qu’il a pris depuis octobre 2018.

fnh.ma

Nationale

Agence nationale de la sécurité routière : 2020, une première année fort studieuse !

Après la mise en place d’un plan d’action pour la reprise de l’activité des établissements qu’elle supervise, l’Agence nationale de la sécurité routière a tenu son deuxième conseil d’administration. Zoom sur ses grandes priorités.

Source : Les ecos

Nationale

Chichaoua : Le Conseil provincial approuve une convention pour la construction de pistes

Le Conseil provincial de Chichaoua, réuni en session extraordinaire, a approuvé une convention de partenariat relative à la construction et à l’aménagement de pistes dans 15 collectivités territoriales de la province.

Source : Le matin

Internationale

«Innovation Toolbox», un outil digital pour une transformation accélérée des transports

Durant la Semaine de l’innovation, une nouvelle boîte à outils numérique «Innovation Toolbox» a été lancée par l’Agence internationale des énergies renouvelables. Cet outil renferme 30 innovations dans les technologies émergentes, les modèles commerciaux et l’étude de marché. Cet événement virtuel a été consacré au secteur des transports.

lematin.ma

sous la tutelle du:
en partenariat avec:
soutenu par:
facilité par:
  • LinkedIn
  • Twitter
  • YouTube

© 2019 pmd.ma | Tous droits réservés