International
01/01/2019
Internationale

Le coronavirus pourrait modifier les plans de réduction des émissions de l'aviation mondiale

(Bloomberg Law) -- Un avion cargo exploité par Airbridge Cargo Airlines LLC se dresse sur le tarmac de l'aéroport de Francfort, exploité par Fraport AG, à Francfort, en Allemagne, le lundi 16 mars 2020. Deutsche Lufthansa AG devrait solliciter un prêt auprès de la société d'État allemande Kreditanstalt fuer Wiederaufbau bank pour résister aux retombées du coronavirus, selon une source proche du plan. Photographe: Alex Kraus / Bloomberg, Bloomberg


Le nouveau coronavirus menace les objectifs strictes d'émissions de gaz à effet de serre pour l'industrie mondiale du transport aérien, incitant les gouvernements et les régulateurs à chercher comment atténuer l'impact.


Les compagnies aériennes sont préoccupées car elles pourraient être frappées par une forte augmentation des coûts de mise en conformité au moment même où elles tentent de sortir d'une période de perte de revenus causée par la pandémie mondiale.


Un responsable de la Federal Aviation Administration a déclaré que de nombreux groupes de compagnies aériennes et pays, dont la Chine, avaient soulevé la question. Un pacte des Nations Unies qui devrait entrer en vigueur l'année prochaine devra probablement changer afin de maintenir les pays en ligne, a déclaré le responsable, qui a parlé sous couvert d'anonymat.


Les émissions de gaz à effet de serre de l'aviation sont devenues une préoccupation croissante ces dernières années. Un plan des Nations Unies prévoit que les compagnies aériennes effectuant des vols internationaux compensent - à partir de 2021 - les émissions de carbone qui dépassent la moyenne annuelle des émissions, la moyenne étant calculée en utilisant 2019 et 2020 comme années de référence.


Mais les émissions de carbone de 2020 pourraient être artificiellement faibles: l'épidémie de Covid-19, la maladie causée par le nouveau coronavirus, a décimé les voyages aériens mondiaux, les gouvernements fermant les frontières et les voyageurs annulant les vacances pour ralentir la propagation du virus.


Je ne pense pas que quiconque s'attendait à ce que la baisse potentielle du trafic et donc des émissions soit de l'ordre de grandeur auquel elle ressemble actuellement», a déclaré Michael Gill, directeur de l'aviation et de l'environnement à l'International Air Transport Association, lors d’un entretien.


Les compagnies aériennes ont besoin de certitude

Le programme de compensation et de réduction du carbone pour l'aviation internationale, ou CORSIA, adopté en 2016 par l'Organisation de l'aviation civile internationale des Nations Unies à Montréal, couvrira les émissions de gaz à effet de serre des vols internationaux.


L'organisme des Nations Unies procède à une évaluation approfondie des impacts économiques du Covid-19 sur CORSIA après que des inquiétudes ont été exprimées par la Chine lors de réunions à Montréal la semaine dernière, a déclaré jeudi un responsable de la Commission européenne qui a également parlé sous couvert d'anonymat.


Covid-19 est arrivé juste au moment où l'ONU et les compagnies aériennes déjà couvertes par le pacte souhaitent l'étendre pour inclure les pays non signataires actuellement.

Les types de compensations carbone que les compagnies aériennes devront acheter lorsqu'elles dépasseront la base de référence ont été approuvés le 13 mars, donnant aux entreprises la possibilité de pénétrer des marchés de compensation en prévision de la date de début 2021.


Les compagnies aériennes ont besoin de certitude pour commencer à planifier leurs exigences de conformité et leurs coûts, a déclaré Gill. Le groupe de compagnies aériennes a estimé en octobre que les entreprises achèteraient jusqu'à 40 milliards de dollars de crédits entre 2021 et 2035.


Les groupes environnementaux sont préoccupés par le fait que des modifications de la base de référence pourraient essayer d'affaiblir le pacte des Nations Unies et viseront probablement à renforcer sa rigueur dans les années à venir, a déclaré Annie Petsonk, conseillère juridique du Fonds de défense environnementale, dans une interview jeudi.


Accroissement des émissions

Le dioxyde de carbone mondial de l'aviation commerciale a augmenté de 21% entre 2013 et 2017, pour atteindre 860 millions de tonnes. Il a encore grimpé de 5% en 2018.

Les États-Unis, avec le plus grand système de trafic aérien commercial au monde, représentaient 23,5% du total mondial de carbone de 2017, selon une fiche d'information du Environmental and Energy Study Institute 2019.


Mais cette année est différente. Les estimations actuelles suggèrent qu'au moins 420 000 vols seront annulés dans le monde entre le 23 janvier et fin juin, coûtant aux compagnies aériennes plus de 113 milliards de dollars, a déclaré Andrew Stevens, porte-parole de l'Association du transport aérien international, dans une interview.


Certaines des 290 compagnies aériennes au sein de l'International Air Transport Association, le plus grand groupe industriel du monde ayant le statut d'observateur auprès de l'ONU, ont demandé à l'association de connaître l'impact exact de la baisse des vols en 2020 sur leurs exigences en vertu de la CORSIA, a déclaré Gill.


Les compagnies aériennes de 82 pays participeront à une phase pilote du plan des Nations Unies entre 2021 et 2027, date à laquelle le plan deviendra obligatoire pour l'ensemble des 193 membres de l'organisation jusqu'en 2035. États-Unis, Japon, Canada, Royaume-Uni et la plupart des pays de l'Union européenne les États participent à la phase pilote.


Revue de la CORSIA en 2022

L'organisation des Nations Unies doit tenir un examen de la CORSIA tous les trois ans, le premier devant avoir lieu en 2022. Cet examen serait effectué par le conseil de 36 pays de l'organisation et serait informé par les travaux du comité de l'organisme sur la protection de l'environnement en aviation.

Mais le problème de base peut ne pas être résolu tant que tous les effets du Covid-19 ne seront pas connus.


L’ampleur du problème dépend en grande partie de la modification des schémas de voyage à long terme ou du rebond des vols de passagers après cette année. Le groupe de compagnies aériennes doit encore passer par un processus rigoureux pour décider de la meilleure voie, mais il tiendra compte de l'examen de 2022, a déclaré Gill. Toute recommandation aujourd'hui pourrait être dépassée dans une semaine, a-t-il déclaré.


La FAA fait un tri entre de nombreux impacts du coronavirus sur les voyages et considère que le plan des Nations Unies n'est pas prioritaire pour l'instant, a déclaré un responsable de la FAA, qui a parlé sous couvert d'anonymat. Des changements dans la base de référence sont très probables une fois qu'il y aura une chance de revoir la situation, et cela peut être fait sans perturber le déploiement de CORSIA, a déclaré le responsable.

La méthodologie de base de la CORSIA a été conçue pour tenir compte des changements soudains du trafic, mais l'Organisation de l'aviation civile internationale ne peut pas spéculer sur la question de savoir si le conseil imposera un examen à la lumière de la situation actuelle, a déclaré dans un courriel cette semaine Anthony Philbin, porte-parole de l'Organisation.


«Cela a toutefois été un processus basé sur les données, et je suis convaincu que l’importance de l’intégrité de la ligne de base est reconnue par toutes les parties concernées», a écrit Philbin.


Aux États-Unis, les compagnies aériennes demandent au Congrès un plan d'aide de 50 milliards de dollars en réponse à la pandémie. Mais toute aide devrait être liée aux exigences visant à réduire les émissions, ont déclaré huit sénateurs démocrates aux dirigeants du Congrès des deux partis dans une lettre mercredi.

Nationale

Entretien avec Alberto Pérez, directeur Général Alsa Maroc

Après un démarrage réussi à Marrakech, en 1999, le leader du transport urbain s’est installé dans 5 autres villes avec l’ambition de contribuer au développement économique et social du Maroc. Le point avec Alberto Pérez, directeur général Alsa Maroc.

lematin.ma

Nationale

170 MDH pour financer des projets dans différents domaines de recherche et de développement

Initié par le ministère de l'éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche
scientifique, la Fondation OCP, l'université Mohammed VI polytechnique et le Centre national pour la recherche scientifique et
technique {CNRST), un appel à projets a été lancé ce 27 septembre. Montant de l'enveloppe : plus de 170 millions de dirhams mobilisés.

desk.ma

Internationale

Industrie, transports, recherche: le gouvernement détaille son plan hydrogène

Industrie, transports lourds et recherche: le gouvernement a détaillé mardi son plan de 7 milliards d'euros sur dix ans pour développer à grande échelle l'hydrogène, qui peut servir à rendre plus "propres" certaines activités.

medias24.com

Nationale

Le tiers des chantiers de l’équipement et de la logistique ont été mis à l’arrêt en raison de la crise sanitaire

Un tiers, c’est la proportion des différents chantiers engagés par le ministère de l’Équipement et du transport ayant été mis à l’arrêt suite à l’annonce de l’état d’urgence et l’instauration du confinement pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

Lematin.ma

Nationale

Covid-19 Maroc/Déconfinement : Voici toutes les mesures qui vont entrer en vigueur le 24 juin

Les autorités ont pris une série de mesures pour la gestion de la deuxième étape du plan d'allègement du confinement sanitaire à partir du 24 juin 2020 à minuit.

laquotidienne.ma

Nationale

Transport – Reprise de la circulation des trains interurbains, 1ère phase et offre par axe

C’est officiel. Dans la poursuite de la reprise progressive de la circulation des trains en phase avec la relance progressive de l’activité économique, et après l’amélioration de l’offre proximité le 1er Juin, l’ONCF finalise ses préparatifs pour la reprise des trains interurbains.

Source : article19.ma

Nationale

Transport touristique : La FNTT et la FLASCAM scellent un partenariat

Marrakech – Une convention de partenariat a été signée, récemment, entre la Fédération Nationale du Transport Touristique (FNTT) et la Fédération des Loueurs d’Automobile Sans Chauffeur au Maroc (FLASCAM) pour mettre en synergie leurs moyens afin d’aider,conjointement, leurs secteurs respectifs à surmonter la crise induite par la pandémie du coronavirus (Covid-19) et à préparer l’avenir après le déconfinement.

Source : mapexpress.ma

Nationale

Transport routier de marchandises : Les professionnels se rebiffent contre le gouvernement

La crise sanitaire, qui a engendré des restrictions sur la mobilité, a fortement le secteur du transport routier de marchandises. Plusieurs syndicats ont signifié leur mécontentement en laissant planer un mouvement de grève pour mettre en lumière la dégradation de leur situation économique et aussi le non-respect de la part du gouvernement de nombreux engagements qu’il a pris depuis octobre 2018.

fnh.ma

Nationale

Essaouira : Sensibilisation sur la nécessité de la «mobilité douce»

Une journée d’étude et de sensibilisation sur la nécessité de la «mobilité douce» a été organisée par le Centre International de Recherche et de Renforcement des Capacités (CI2RC), relevant de l’Ecole Supérieure de Technologie (EST).

lopinion.ma

Internationale

Le World Power-to-X Summit 2020, du 1er au 3 décembre à Marrakech

Le World Power-to-X Summit 2020, un carrefour pour les décideurs politiques, les leaders de l’industrie, les experts en recherche et les innovateurs mondiaux pour discuter des opportunités et des défis PtX, se tiendra du 1er au 3 décembre prochain à Marrakech.

hibapress.com

Nationale

Transport routier : Comment gérer les contraintes sanitaires?

Un projet de plan de relance a été finalisé par le département du Transport et impose une série de mesures préventives en attendant de revenir au taux de remplissage normal après l’allègement de l’état sanitaire.

Leseco.ma

Nationale

Déconfinement : La FNTT publie un Guide pratique pour une protection sanitaire renforcée

Marrakech- La Fédération Nationale du Transport Touristique (FNTT), en concertation avec l’ensemble des professionnels du secteur, a élaboré un Guide pratique visant à garantir une protection sanitaire renforcée de la clientèle et des professionnels, après le déconfinement.

Source : mapexpress.ma

Nationale

Reprise progressive des activités du transport mixte et de personnels dans le respect des spécificités de chaque zone

Le ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau a annoncé, mercredi, la reprise progressive des activités relatives au transport mixte et au transport de personnels, tout en respectant les spécificités de chaque zones (zones d’allégement des restrictions 1 et 2).

Source : maroc-diplomatique.net

Nationale

Nette diminution des accidents mortels en avril

Le bilan des statistiques provisoires des accidents de circulation survenus en avril 2020, en comparaison avec les données du même mois de l'an dernier, fait état d'une nette baisse des accidents de la route.

Source : fnh.ma

Internationale

«Innovation Toolbox», un outil digital pour une transformation accélérée des transports

Durant la Semaine de l’innovation, une nouvelle boîte à outils numérique «Innovation Toolbox» a été lancée par l’Agence internationale des énergies renouvelables. Cet outil renferme 30 innovations dans les technologies émergentes, les modèles commerciaux et l’étude de marché. Cet événement virtuel a été consacré au secteur des transports.

lematin.ma

Nationale

Maroc : L’accélération de la transition énergétique en marche (CESE)

Dans un souci d’améliorer la stratégie énergétique au Maroc, un avis du Conseil économique, social et environnemental (CESE) a été publié récemment au Bulletin officiel sur l’accélération de la transition énergétique pour installer le Maroc dans la croissance verte.

maroc-diplomatique.net

Internationale

Hydrocarbures : La demande mondiale devrait chuter plus que prévu

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) rapporte que la demande mondiale en pétrole entre 2020 et 2021 devrait chuter davantage que prévu.

lematin.ma

Nationale

Le Maroc se met à l’hydrogène : Un partenariat avec l’Allemagne vient d’être signé pour le développement de la production

Après l’énergie solaire et éolienne, le Royaume poursuit la diversification de son mix énergétique. Le Maroc vient ainsi d’opter pour le développement de l’hydrogène.

aujourdhui.ma

Nationale

Confinement et mobilité : le nombre de déplacements des marocains a été divisé par 4 (étude)

Selon les résultats d'une enquête menée par le cabinet d'études Transitec et BJ Group autour de l'impact de la pandémie sur la mobilité quotidienne au Maroc, le nombre de déplacements a été divisé par quatre. Les modes de transport public (bus, tramway, petits et grands taxis) ont été les plus impactés.

Source : 2m.ma

Nationale

Comment l’ONCF prépare la reprise progressive de la circulation des trains

En perspective de la reprise progressive du trafic ferroviaire, l’Office national des chemins de fer (ONCF) s’est mobilisé pour mettre en place des procédures spéciales et des mesures de prévention au niveau des gares du Royaume dans le contexte de la lutte contre la pandémie du coronavirus.

Source : lematin.ma

sous la tutelle du:
en partenariat avec:
soutenu par:
facilité par:

© 2019 pmd.ma | Tous droits réservés