sous la tutelle du:
soutenu par:
facilité par:

© 2019 pmd.ma | Tous droits réservés

International
01/01/2019
Nationale

Les accidents de la route coûtent le Maroc 15 milliards

Les accidents de la route coûtent au Maroc 15 milliards de dirhams (MMDH) par an, a indiqué samedi à Agadir le ministre de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara.


M. Amara, qui s’exprimait à l’ouverture d’un forum des moniteurs d’auto-écoles dans la région de Souss-Massa, a rappelé que la stratégie nationale de la sécurité routière 2017-2026 a fixé l'objectif de réduire de moitié le nombre des accidents de la route par rapport au niveau actuel.


Et de poursuivre que cette stratégie intervient pour consolider les acquis cumulés et renforcer le volet de sensibilisation sur l’impact des accidents de la route et leur coût aux niveaux économique et social, d’autant plus que l'élément humain est responsable de 90 pc des accidents de la circulation.


Cette stratégie repose sur les axes du renforcement des infrastructures dans les milieux urbain et rural, une bonne signalisation, tout en insistant sur le rôle central de sensibilisation des usagers de la route et sur davantage de coordination entre l’ensemble des intervenants pour une meilleure mise en oeuvre de cette stratégie, a-t-il souligné.


Pour atteindre les objectifs assignés de la stratégie, il est nécessaire de focaliser les efforts déployés par l’ensemble des partenaires en matière de sécurité routière sur les enjeux stratégiques qui vont nous permettre d’enregistrer les meilleurs résultats, a-t-il dit.
Le chantier de la sécurité routière concerne tous les intervenants, dont les auto-écoles qui jouent un rôle primordial en matière de formation et d’encadrement des conducteurs, a relevé M. Amara estimant que la stratégie nationale de la sécurité routière ne peut à elle seule suffire pour réaliser les objectifs tracés ni les verbalisations pour infractions au code de la route.


Cette stratégie vise à réduire de 25% le nombre de morts dans les accidents de circulation à l’horizon 2021 et de 50% à l’horizon 2026. Elle se base sur cinq enjeux relatifs aux piétons, aux motocyclistes, aux accidents dans lesquels est impliqué un seul véhicule, au transport professionnel ainsi qu'aux accidents dont sont victimes les enfants de moins de 14 ans.


La tenue de ce forum s’inscrit dans le cadre de la Caravane itinérante de la sécurité routière coïncidant avec la Journée nationale de la sécurité routière, célébrée le 18 février de chaque année. Elle offre l'occasion de sensibiliser autour de cette question cruciale, mais aussi de rappeler l'impact et le coût des accidents de la route sur les plans économique et social. 


Au Maroc, le nombre de personnes tuées dans des accidents de la route a enregistré une baisse de 3,16% entre novembre 2017 et octobre 2018, selon les chiffres du secrétariat d’État chargé du transport, qui fait savoir que quelque 3 435 personnes ont trouvé la mort dans des accidents durant la même période. 


Et de préciser que 94.431 accidents ont été enregistrés (+6,57%), dont 3.030 mortels (-2,32%), alors que le nombre des blessés graves a accusé une baisse de 4,37% pour s’établir à 8731.

Nationale

Journée nationale de la sécurité routière : Soirée TV «POUR LA VIE»

L’agence nationale de la sécurité routière organise une soirée TV de célébration de la Journée Nationale de la Sécurité, le 18 février 2020.

Source : CNPAC

Internationale

"Les données à l'origine de nouvelles approches du transport"

L'analyse des flux d'informations numériques provenant des scooters électriques et des vélos à assistance motorisée contribue à résoudre les problèmes d'encombrement des transports.

Source : The New York Times

Internationale

Municipales à Paris : Anne Hidalgo promet 100% de rues cyclables en 2024

La maire sortante entend supprimer 60.000 places de stationnement en surface pour créer un réseau de grands axes de pistes cyclables qui maillerait la capitale.

Source : Le Figaro

Nationale

Casablanca : La gestion des nouveaux bus d'Alsa sera informatisée

Un système d'exploitation informatisé pour la gestion des 700 nouveaux bus, qui permettra de les localiser et de réguler l'exploitation du réseau.

Source : Medias24.ma

Internationale

L'utilisation de la voiture en milieu urbain sera remplacée par un "transport plus vert" d'ici une décennie

Selon les recherches, les transports durables comme le vélo dépasseront l'utilisation de la voiture dans les plus grandes villes du monde d'ici 2030.

Source : CNBC

Nationale

Marrakech se prépare à revoir son réseau de transport urbain et périurbain

Le Grand Marrakech s’apprête à réorganiser son réseau de transports. Et pour cause : les contrats d’exploitation urbaine et périurbaine arriveront bientôt à échéance.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Le renforcement de la mobilité et le décongestionnement parmi les axes du développement urbain de la ville d'Agadir

Un investissement de 6 milliards de DH pour le financement du programme de développement urbain d’Agadir.

Source : Challenge.ma

Nationale

Abdelkader Amara : Vers la création d'une station radio dédiée aux autoroutes du Maroc

Le projet de la radio tend à développer le niveau des services proposées aux citoyens, à garantir la sécurité routière et à éviter les embouteillages dans certains points.

Source : 2m.ma

Internationale

Session spéciale sur le développement urbain durable dans la région MENA au Forum Urbain Mondial

Selon Maimunah Mohd Sharif, directrice exécutive d'ONU-Habitat, les pays arabes ont un potentiel extraordinaire pour devenir un modèle pour le nouvel agenda urbain.

Source : Forum Urbain Mondial

Internationale

Les candidatures pour les Global Climate Action Awards 2020 de l'ONU sont maintenant ouvertes

Les organisations, les villes, les industries, les universités, les gouvernements et tout acteur impliqué en matière de changement climatique peuvent proposer leur travail pour la candidature au prix de l'Action Mondiale pour le Climat de l'ONU.

Source : UNFCCC

Nationale

Le « covoiturage » serait-il en train de devenir le moyen de transport préféré des jeunes marocains ?

Le covoiturage est désormais un moyen de transport largement utilisé au Maroc, surtout parmi les jeunes.

Source : Maroc-diplomatique.net

Nationale

Mobilité intelligente : Badeel prime 3 projets de son hackathon

Un concours pour mobiliser l’intelligence collective à penser et à développer des solutions autour d'une mobilité partagée, durable, plus sûre, plus plaisante, et mieux maîtrisée.

Source : L'economiste.com