sous la tutelle du:
soutenu par:
facilité par:

© 2019 pmd.ma | Tous droits réservés

International
01/01/2019
Internationale

Les pays adoptent la stratégie 2030 pour un transport intérieur durable

Les ministres des Transports et des hauts fonctionnaires du monde entier ont pris part à la 81e session plénière du Comité des Transports Intérieurs (ITC), pour discuter les solutions de pointes, dont l’automatisation et la numérisation dans les transports. Ils ont aussi participer à la réflexion pour une stratégie globale visant à orienter l'avenir des transports intérieurs vers un avenir plus sûr et plus durable, conformément aux objectifs du développement durable.

 

Le Comité des Transports Intérieurs est parvenu à un consensus et a adopté aujourd'hui sa stratégie 2030. Cette nouvelle stratégie vise à créer un cadre mondial pour les transports intérieurs sûrs, durables, accessibles et bénéfiques pour toutes les sociétés. Le CTI a plus de 70 ans d’expérience dans la création d’une mobilité plus sûre, plus complète et plus accessible. C'est déjà la plate-forme pour les conventions et instruments juridiques des Nations Unies qui fournissent des normes régionales et mondiales pour tout, de la sécurité routière à la facilitation des transports transfrontaliers. C'est déjà là que les gouvernements et les décideurs politiques viennent discuter et négocier des normes de transport communes. Le CTI a fait ses preuves dans l’amélioration du transport terrestre dans les sociétés et de ses parties contractantes. Par conséquent, l'un des aspects clés de cette stratégie consiste à associer pleinement les Parties contractantes pour que plus de pays et plus de personnes puissent en bénéficier.

 

Les parties contractantes à des conventions juridiquement contraignantes administrées par le CTI et ses groupes de travail comprennent actuellement 147 États membres des Nations Unies, ainsi que deux États observateurs et un acteur non étatique. L’adoption de cette stratégie marque la poursuite de l’ouverture des conventions relevant de sa compétence à l’ensemble des 193 États membres de l’ONU. Cela vise à améliorer l'accès et l’implémentation d’instruments juridiques, qui servent de modèle pour une mobilité plus sûre, plus durable et plus accessible. Cela marquera effectivement un tournant pour les pays en développement, dont beaucoup ne tirent pas avantages de ces instruments juridiques, mais pourraient en profiter le plus.

 

La stratégie repose sur quatre piliers destinés à harmoniser les développements des transports intérieurs dans le monde entier et à créer la mobilité la plus sûre et la plus durable. Ces éléments clés incluent la promotion et le maintien des conventions de l'ONU sur les transports, dont beaucoup promeuvent la sécurité et des normes élevées au niveau mondial. Deuxièmement, soutenir le développement de nouvelles technologies et d'innovations dans les transports avec des normes universelles afin que les véhicules puissent fonctionner à l'international, des normes sont définies pour le progrès technique afin de progresser de manière coopérative. Troisièmement, promouvoir les dialogues inter-régionaux et mondiaux sur les politiques de transport intérieur, pour lesquels le CTI a été la principale plate-forme au cours des sept dernières décennies. Enfin, promouvoir un transport intérieur régional et inter-régional durable, interconnecté et permettant une plus grande mobilité

La stratégie a été adoptée à l'unanimité par le CTI.

 

La nouvelle stratégie est à bien des égards un aboutissement de l’histoire du Comité. Le TCI, qui a été fondé après la Seconde Guerre mondiale pour rétablir le transport terrestre en Europe, est devenu l'organe de normalisation des Nations Unies dans le domaine des transports intérieurs. Avec ses organes subsidiaires, le CTI a mis en place un forum intergouvernemental paneuropéen au sein duquel les pays membres de la CEE se sont réunis pour créer des outils de coopération économique, négocier et adopter des instruments juridiques internationaux sur les transports intérieurs.
 

Au début de la session annuelle du CTI, deux journées ont été consacrées à la recherche d’harmonie et de coopération dans le développement de nouvelles technologies de véhicules autonomes et dans l’automatisation des transports. Cette coopération dans la définition de normes et de terminologie communes est au cœur de la nouvelle stratégie de l'ITC: les pays se rassemblent et travaillent ensemble pour obtenir les meilleurs résultats possibles en réponse à des objectifs communs.

 

Alors que les développements technologiques dans les transports constituaient le thème central de la 81ème session du CTI, divers thèmes ont été abordés, tels que la sécurité routière, notamment la création du Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies pour la sécurité routière; Systèmes de transport intelligents, numérisation; documents électroniques, y compris eCMR et eTIR; le transport de marchandises dangereuses; la facilitation du passage des frontières et bien plus encore.

Nationale

Journée nationale de la sécurité routière : Soirée TV «POUR LA VIE»

L’agence nationale de la sécurité routière organise une soirée TV de célébration de la Journée Nationale de la Sécurité, le 18 février 2020.

Source : CNPAC

Internationale

"Les données à l'origine de nouvelles approches du transport"

L'analyse des flux d'informations numériques provenant des scooters électriques et des vélos à assistance motorisée contribue à résoudre les problèmes d'encombrement des transports.

Source : The New York Times

Internationale

Municipales à Paris : Anne Hidalgo promet 100% de rues cyclables en 2024

La maire sortante entend supprimer 60.000 places de stationnement en surface pour créer un réseau de grands axes de pistes cyclables qui maillerait la capitale.

Source : Le Figaro

Nationale

Casablanca : La gestion des nouveaux bus d'Alsa sera informatisée

Un système d'exploitation informatisé pour la gestion des 700 nouveaux bus, qui permettra de les localiser et de réguler l'exploitation du réseau.

Source : Medias24.ma

Internationale

L'utilisation de la voiture en milieu urbain sera remplacée par un "transport plus vert" d'ici une décennie

Selon les recherches, les transports durables comme le vélo dépasseront l'utilisation de la voiture dans les plus grandes villes du monde d'ici 2030.

Source : CNBC

Nationale

Marrakech se prépare à revoir son réseau de transport urbain et périurbain

Le Grand Marrakech s’apprête à réorganiser son réseau de transports. Et pour cause : les contrats d’exploitation urbaine et périurbaine arriveront bientôt à échéance.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Le renforcement de la mobilité et le décongestionnement parmi les axes du développement urbain de la ville d'Agadir

Un investissement de 6 milliards de DH pour le financement du programme de développement urbain d’Agadir.

Source : Challenge.ma

Nationale

Abdelkader Amara : Vers la création d'une station radio dédiée aux autoroutes du Maroc

Le projet de la radio tend à développer le niveau des services proposées aux citoyens, à garantir la sécurité routière et à éviter les embouteillages dans certains points.

Source : 2m.ma

Internationale

Session spéciale sur le développement urbain durable dans la région MENA au Forum Urbain Mondial

Selon Maimunah Mohd Sharif, directrice exécutive d'ONU-Habitat, les pays arabes ont un potentiel extraordinaire pour devenir un modèle pour le nouvel agenda urbain.

Source : Forum Urbain Mondial

Internationale

Les candidatures pour les Global Climate Action Awards 2020 de l'ONU sont maintenant ouvertes

Les organisations, les villes, les industries, les universités, les gouvernements et tout acteur impliqué en matière de changement climatique peuvent proposer leur travail pour la candidature au prix de l'Action Mondiale pour le Climat de l'ONU.

Source : UNFCCC

Nationale

Le « covoiturage » serait-il en train de devenir le moyen de transport préféré des jeunes marocains ?

Le covoiturage est désormais un moyen de transport largement utilisé au Maroc, surtout parmi les jeunes.

Source : Maroc-diplomatique.net

Nationale

Mobilité intelligente : Badeel prime 3 projets de son hackathon

Un concours pour mobiliser l’intelligence collective à penser et à développer des solutions autour d'une mobilité partagée, durable, plus sûre, plus plaisante, et mieux maîtrisée.

Source : L'economiste.com