sous la tutelle du:
soutenu par:
facilité par:

© 2019 pmd.ma | Tous droits réservés

International
01/01/2019
Internationale

Londres inaugure la première zone à ultra basse émission

Londres a inauguré une zone à ultra basse émission («Ulez» en VO) dans son centre-ville, ce lundi, avec une taxe pour les conducteurs les plus pollueurs valable 24 heures sur 24, tous les jours. Une première, alors qu'en France seules deux zones à circulation restreinte, non-permanentes, existent.

Londres est l’une des villes les plus polluées d’Europe. Et ses automobilistes en payent le prix. La capitale a inauguré sa première zone à ultra basse émission (Ulez), ce lundi. Les conducteurs de voitures à essence construites avant 2006, et avant 2015 pour les diesels, doivent s’acquitter d’une taxe de 14,50 euros par jour pour y entrer. Et ce, «24 heures par jour, 7 jours par semaine, tous les jours de l’année», indique le site de la ville de Londres. La taxe se durcit pour les camions et les cars, fixée à 116 euros. Cette mesure s’ajoute au péage urbain, déjà existant depuis 2003, consistant à payer 13,40 euros pour circuler dans le cœur de Londres de 7 heures à 18 heures en semaine.  Les contrevenants s’exposent à une amende de 160 livres (185 euros). La zone à ultra basse émission doit s’étendre au niveau de toute la ville en 2021.

Une telle mesure constitue une première mondiale. Néanmoins, d’autres initiatives ont déjà été mises en place afin de réduire la pollution de l’air. Par exemple, la ville de Tokyo «a interdit les véhicules diesel, souligne Olivier Blond, président de l’association Respire, pour la prévention et l’amélioration de la qualité de l’air. C’est une mesure possible. Il n’y a pas eu d’émeute, au contraire. Aujourd’hui, Tokyo est une capitale dynamique.» A Amsterdam également, les voitures sont quasi inexistantes. Et pour cause, les quelques automobilistes encore présents doivent payer, au prix fort, une vignette afin de pouvoir circuler dans le centre-ville.

Seulement deux zones à circulation restreinte en France sur les 250 en Europe

Moins coercitives que l’Ulez londonienne, il existe 250 zones à faible émission (ZFE) en Europe, particulièrement en Italie, en Allemagne et aux Pays-Bas. Elles sont interdites aux véhicules les plus polluants. Actuellement, seules deux ZFE s’inscrivent dans le paysage français mais n’affichent pas la même ambition. A Paris, il faut posséder une vignette Crit’Air pour circuler. Avec ce dispositif, les voitures individuelles, essence mais aussi diesel, mises en circulation avant le 1er janvier 1997, ne peuvent rouler dans la capitale. Progressivement, la mesure devrait devenir de plus en plus stricte. Cette même mesure a aussi vu le jour à Grenoble, mais de façon moins stricte car elle s’applique uniquement aux véhicules transportant des marchandises.

Mesures d’accompagnement

«La France avance extraordinairement lentement», regrette Olivier Blond. Pourtant, «ce n’est pas quelque chose de nouveau.» Selon le président de l’association, la mesure peine à se frayer un chemin dans l’Hexagone car «c’est compliqué à mettre en œuvre de manière socialement acceptable. Les ménages qui possèdent des véhicules anciens, donc plus polluants, sont souvent les plus pauvres. Il faut trouver un accompagnement pour qu’ils puissent continuer à se déplacer.»

Il y a pourtant urgence à traiter cette question d’accompagnement afin de voir naître de telles zones. Les chiffres dévoilés par l’Agence européenne de l’environnement sont alarmants. La pollution aurait causé 800 000 morts par an en Europe et 8,8 millions dans le monde, selon l’étude. «En France, il faut compter 67 000 décès par an», déplore Olivier Blond.

Au total, en France, 15 communes (telles que Marseille, Nice, Lyon, Toulouse, Strasbourg, Reims, Clermont-Ferrand, Montpellier et Toulon), se sont engagées à mettre en place une zone à faible émission d’ici 2020 afin de respecter les normes européennes. Un projet «moins exigeant»,déplore Olivier Blond, que la Ulez qui vient d’être inaugurée à Londres

Photo: Ben Stansall. AFP

Nationale

Les accidents de la route, ou l’erreur qui coûte cher

La célébration de la Journée nationale de la sécurité routière, le 18 février de chaque année, constitue une occasion pour alerter sur l’importance de la vigilance sur la route, en respectant le code de la route.

Source : Mapexpress.ma

Nationale

L’ONCF lance “Train+Auto”, la 1ère offre de service d’intermodalité complémentaire au train

Première offre de service d’intermodalité complémentaire au train visant à assurer les déplacements des clients entre les gares et les lieux en ville.

Source : Hibapress.com

Nationale

Journée nationale de la sécurité routière : Soirée TV «POUR LA VIE»

L’agence nationale de la sécurité routière organise une soirée TV de célébration de la Journée Nationale de la Sécurité, le 18 février 2020.

Source : CNPAC

Nationale

Marrakech se prépare à revoir son réseau de transport urbain et périurbain

Le Grand Marrakech s’apprête à réorganiser son réseau de transports. Et pour cause : les contrats d’exploitation urbaine et périurbaine arriveront bientôt à échéance.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Le TRAM de Rabat-Salé a transporté plus de 273 millions de voyageurs

Le réseau enregistre en moyenne 110.000 voyages par jour (jours ouvrables), selon des chiffres fournis à la MAP par la STRS.

Source : Challenge.ma

Internationale

Les dix commandements du FIT-OCDE pour une micromobilité plus sûre

Le Forum international du transport qui relève de l’OCDE a publié un rapport où il propose dix recommandations pour une micromobilité plus sûre.

Source : Lematin.ma

Internationale

L'utilisation de la voiture en milieu urbain sera remplacée par un "transport plus vert" d'ici une décennie

Selon les recherches, les transports durables comme le vélo dépasseront l'utilisation de la voiture dans les plus grandes villes du monde d'ici 2030.

Source : CNBC

Internationale

Les candidatures pour les Global Climate Action Awards 2020 de l'ONU sont maintenant ouvertes

Les organisations, les villes, les industries, les universités, les gouvernements et tout acteur impliqué en matière de changement climatique peuvent proposer leur travail pour la candidature au prix de l'Action Mondiale pour le Climat de l'ONU.

Source : UNFCCC

Nationale

“Marrakech E-Prix 2020”, le 29 février courant sur le Circuit Moulay El Hassan

La 5è manche du Championnat 2020 ABB- FIA, de la Formule Électrique (Formule E), baptisée “Marrakech E-Prix 2020” qui met en scène des courses disputées au volant de voitures entièrement électriques, aura lieu le 29 février courant sur le Circuit Moulay El Hassan de la cité ocre.

Source : Maroc-diplomatique.net

Nationale

Code de la route : La gendarmerie royale va recourir aux drones pour relever les infractions

Dans le but de renforcer la sécurité routière, le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara, a annoncé que 52 radars seront bientôt installés sur les différentes routes du royaume.

Source : 360.ma

Internationale

Session spéciale sur le développement urbain durable dans la région MENA au Forum Urbain Mondial

Selon Maimunah Mohd Sharif, directrice exécutive d'ONU-Habitat, les pays arabes ont un potentiel extraordinaire pour devenir un modèle pour le nouvel agenda urbain.

Source : Forum Urbain Mondial