sous la tutelle du:
soutenu par:
facilité par:

© 2019 pmd.ma | Tous droits réservés

International
01/01/2019
Internationale

Oslo élimine les parkings pour voitures en centre-ville

À partir de 2019, l’utilisation de véhicules sera restreinte au niveau du centre ville de la capitale norvégienne, conformément à la tendance mondiale consistant à rendre les destinations touristiques populaires plus accessibles aux piétons.

 

Si vous conduisez une voiture dans le centre-ville d’Oslo le mois prochain, vous ne devriez pas vous y attarder: il n’y aura pas de places de stationnement.

La capitale norvégienne est en train de supprimer les 700 places de stationnement restantes dans son centre-ville, dans le cadre de son plan visant à transformer le quartier en une zone sans voiture.

"Nous faisons cela pour rendre la rue aux gens", a déclaré Hanna Elise Marcussen, vice-maire d'Oslo chargée du Développement urbain, lors d'un récent entretien téléphonique. “Et bien sûr, c’est écologique”. (Ce pays scandinave, récemment reconnu comme l’un des pays les plus écologiquement progressistes au monde, envisage de devenir neutre en carbone d’ici 2030 et d’arrêter la vente de voitures à carburant fossile d’ici 2025.)

Et ce n’est pas seulement Oslo qui détourne les chauffeurs. Les destinations touristiques les plus populaires dans le monde retirent les voitures des zones à trafic intense afin de réduire les embouteillages, réduire la pollution et rendre les rues plus accueillantes pour les cyclistes et les piétons.


 

Le mois dernier, Madrid a restreint l'accès des véhicules privés aux non-résidents dans son centre-ville. Quelques semaines plus tôt, Londres avait mis en place un plan visant à interdire les voitures de nombreuses routes de son centre financier, poursuivant ainsi son plan de lutte contre la pollution à long terme. Et Paris, Athènes et Mexico tentent d’interdire les voitures diesel dans leur centre-ville d’ici 2025. (En 2016, lorsque Paris a interdit les voitures pour la journée, la ville a enregistré une réduction de 25% du dioxyde d’azote et de 20% du bruit. )

À Oslo, le projet de suppression des voitures de la ville a été lancé en 2015 lorsqu'une coalition de partis politiques progressistes a réclamé un centre-ville sans véhicules. Des projets similaires ont rencontré de la résistance dans des endroits comme Dublin, où des responsables locaux ont proposé d’élargir la zone piétonne de cette ville, et Barcelone. Même à Oslo, soucieux de l’écologie, ce n’était pas facile.

"Il y a eu pas mal de débats publics, beaucoup de controverses, et il a été assez difficile de le faire d'une manière que les entreprises et les citoyens puissent accepter", a déclaré Mme Marcussen.

La plus forte opposition est venue des propriétaires d’entreprises locales qui craignaient que moins de voitures signifie moins de clients. La ville a donc proposé un compromis: au lieu d'une interdiction totale, elle adopterait des réglementations autorisant le moins de véhicules possible dans le centre-ville. La ville a désigné certaines rues réservées aux piétons ou aux transports en commun, restreint la capacité des non-résidents de traverser le centre et a supprimé des centaines de places de stationnement des rues de la ville tout en créant des places de stationnement réservées aux personnes handicapées et aux entreprises nécessitant une voiture.

Oslo espère être un modèle pour les autres villes qui cherchent à restreindre les voitures dans les zones densément peuplées, a déclaré Mme Marcussen, ajoutant que la politique semblerait bientôt évidente.

 

“Il y a quelques décennies, il était parfaitement normal de fumer des cigarettes à l'intérieur”, a déclaré Mme Marcussen. “Aujourd'hui, très peu de gens feraient ça. Je pense que c’est la même chose avec les voitures dans le centre-ville. Un jour, nous nous pencherons sur le passé et nous nous demanderons pourquoi nous pensions que c'était une bonne idée.”

​​

Traduit de l’anglais à partir de :

https://www.nytimes.com/2018/12/19/travel/oslo-restricts-cars-in-city-center.html

Nationale

Les accidents de la route, ou l’erreur qui coûte cher

La célébration de la Journée nationale de la sécurité routière, le 18 février de chaque année, constitue une occasion pour alerter sur l’importance de la vigilance sur la route, en respectant le code de la route.

Source : Mapexpress.ma

Nationale

L’ONCF lance “Train+Auto”, la 1ère offre de service d’intermodalité complémentaire au train

Première offre de service d’intermodalité complémentaire au train visant à assurer les déplacements des clients entre les gares et les lieux en ville.

Source : Hibapress.com

Nationale

Journée nationale de la sécurité routière : Soirée TV «POUR LA VIE»

L’agence nationale de la sécurité routière organise une soirée TV de célébration de la Journée Nationale de la Sécurité, le 18 février 2020.

Source : CNPAC

Nationale

Marrakech se prépare à revoir son réseau de transport urbain et périurbain

Le Grand Marrakech s’apprête à réorganiser son réseau de transports. Et pour cause : les contrats d’exploitation urbaine et périurbaine arriveront bientôt à échéance.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Le TRAM de Rabat-Salé a transporté plus de 273 millions de voyageurs

Le réseau enregistre en moyenne 110.000 voyages par jour (jours ouvrables), selon des chiffres fournis à la MAP par la STRS.

Source : Challenge.ma

Internationale

Les dix commandements du FIT-OCDE pour une micromobilité plus sûre

Le Forum international du transport qui relève de l’OCDE a publié un rapport où il propose dix recommandations pour une micromobilité plus sûre.

Source : Lematin.ma

Internationale

L'utilisation de la voiture en milieu urbain sera remplacée par un "transport plus vert" d'ici une décennie

Selon les recherches, les transports durables comme le vélo dépasseront l'utilisation de la voiture dans les plus grandes villes du monde d'ici 2030.

Source : CNBC

Internationale

Les candidatures pour les Global Climate Action Awards 2020 de l'ONU sont maintenant ouvertes

Les organisations, les villes, les industries, les universités, les gouvernements et tout acteur impliqué en matière de changement climatique peuvent proposer leur travail pour la candidature au prix de l'Action Mondiale pour le Climat de l'ONU.

Source : UNFCCC

Nationale

“Marrakech E-Prix 2020”, le 29 février courant sur le Circuit Moulay El Hassan

La 5è manche du Championnat 2020 ABB- FIA, de la Formule Électrique (Formule E), baptisée “Marrakech E-Prix 2020” qui met en scène des courses disputées au volant de voitures entièrement électriques, aura lieu le 29 février courant sur le Circuit Moulay El Hassan de la cité ocre.

Source : Maroc-diplomatique.net

Nationale

Code de la route : La gendarmerie royale va recourir aux drones pour relever les infractions

Dans le but de renforcer la sécurité routière, le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara, a annoncé que 52 radars seront bientôt installés sur les différentes routes du royaume.

Source : 360.ma

Internationale

Session spéciale sur le développement urbain durable dans la région MENA au Forum Urbain Mondial

Selon Maimunah Mohd Sharif, directrice exécutive d'ONU-Habitat, les pays arabes ont un potentiel extraordinaire pour devenir un modèle pour le nouvel agenda urbain.

Source : Forum Urbain Mondial