International
01/01/2019
Internationale

Oslo élimine les parkings pour voitures en centre-ville

À partir de 2019, l’utilisation de véhicules sera restreinte au niveau du centre ville de la capitale norvégienne, conformément à la tendance mondiale consistant à rendre les destinations touristiques populaires plus accessibles aux piétons.

 

Si vous conduisez une voiture dans le centre-ville d’Oslo le mois prochain, vous ne devriez pas vous y attarder: il n’y aura pas de places de stationnement.

La capitale norvégienne est en train de supprimer les 700 places de stationnement restantes dans son centre-ville, dans le cadre de son plan visant à transformer le quartier en une zone sans voiture.

"Nous faisons cela pour rendre la rue aux gens", a déclaré Hanna Elise Marcussen, vice-maire d'Oslo chargée du Développement urbain, lors d'un récent entretien téléphonique. “Et bien sûr, c’est écologique”. (Ce pays scandinave, récemment reconnu comme l’un des pays les plus écologiquement progressistes au monde, envisage de devenir neutre en carbone d’ici 2030 et d’arrêter la vente de voitures à carburant fossile d’ici 2025.)

Et ce n’est pas seulement Oslo qui détourne les chauffeurs. Les destinations touristiques les plus populaires dans le monde retirent les voitures des zones à trafic intense afin de réduire les embouteillages, réduire la pollution et rendre les rues plus accueillantes pour les cyclistes et les piétons.


 

Le mois dernier, Madrid a restreint l'accès des véhicules privés aux non-résidents dans son centre-ville. Quelques semaines plus tôt, Londres avait mis en place un plan visant à interdire les voitures de nombreuses routes de son centre financier, poursuivant ainsi son plan de lutte contre la pollution à long terme. Et Paris, Athènes et Mexico tentent d’interdire les voitures diesel dans leur centre-ville d’ici 2025. (En 2016, lorsque Paris a interdit les voitures pour la journée, la ville a enregistré une réduction de 25% du dioxyde d’azote et de 20% du bruit. )

À Oslo, le projet de suppression des voitures de la ville a été lancé en 2015 lorsqu'une coalition de partis politiques progressistes a réclamé un centre-ville sans véhicules. Des projets similaires ont rencontré de la résistance dans des endroits comme Dublin, où des responsables locaux ont proposé d’élargir la zone piétonne de cette ville, et Barcelone. Même à Oslo, soucieux de l’écologie, ce n’était pas facile.

"Il y a eu pas mal de débats publics, beaucoup de controverses, et il a été assez difficile de le faire d'une manière que les entreprises et les citoyens puissent accepter", a déclaré Mme Marcussen.

La plus forte opposition est venue des propriétaires d’entreprises locales qui craignaient que moins de voitures signifie moins de clients. La ville a donc proposé un compromis: au lieu d'une interdiction totale, elle adopterait des réglementations autorisant le moins de véhicules possible dans le centre-ville. La ville a désigné certaines rues réservées aux piétons ou aux transports en commun, restreint la capacité des non-résidents de traverser le centre et a supprimé des centaines de places de stationnement des rues de la ville tout en créant des places de stationnement réservées aux personnes handicapées et aux entreprises nécessitant une voiture.

Oslo espère être un modèle pour les autres villes qui cherchent à restreindre les voitures dans les zones densément peuplées, a déclaré Mme Marcussen, ajoutant que la politique semblerait bientôt évidente.

 

“Il y a quelques décennies, il était parfaitement normal de fumer des cigarettes à l'intérieur”, a déclaré Mme Marcussen. “Aujourd'hui, très peu de gens feraient ça. Je pense que c’est la même chose avec les voitures dans le centre-ville. Un jour, nous nous pencherons sur le passé et nous nous demanderons pourquoi nous pensions que c'était une bonne idée.”

​​

Traduit de l’anglais à partir de :

https://www.nytimes.com/2018/12/19/travel/oslo-restricts-cars-in-city-center.html

Nationale

Logistique/ Transport : En pleine crise, le secteur souhaite des mesures au plus vite

La crise sanitaire actuelle a malmené les chaînes d’approvisionnement au niveau mondial, mettant en difficulté le secteur de la logistique et du transport que ce soit au niveau national ou international.

Source : Fnh.ma

Nationale

Transport touristique : Le plan de sauvetage

Les professionnels du transport touristique au Maroc dévoilent leur plaidoyer. L’appel lancé vise en effet l’élaboration d’un plan de sauvetage qui reconsidère la situation du secteur et limite l’impact de la crise sanitaire.

Source : Aujourdhui.ma

Internationale

Douane : quelles mesures prendre pour le transport transfrontalier

L’Organisation mondiale des douanes (OMD) et l’Union internationale des transports routiers (IRU) viennent de publier une déclaration conjointe. Celle-ci précise les mesures à prendre par les administrations douanières face aux conséquences de la COVID-19 sur le transport transfrontalier.

Source : Lematin.ma

Nationale

Le covoiturage, une activité durement impactée par la pandémie du Covid-19

La crise sanitaire et économique induite par le Covid-19 a impacté les activités et les investissements de tous les acteurs économiques nationaux, notamment les entrepreneurs et les auto-entrepreneurs qui souffrent le plus pour surmonter cette pente.

Source : maroc-diplomatique.net

Internationale

Pourquoi l'absorption des VE est menacée par le COVID-19

Neuf des plus grandes flottes européennes ont demandé à l'Union européenne de ne pas revenir sur les nouveaux objectifs en matière de dioxyde de carbone et sur les autres règles relatives aux émissions des voitures, des camionnettes et des camions à la suite de la crise COVID-19.

Source : Fleeteurope.com

Nationale

FRS se mobilise pour assurer le transport de marchandises

Alors que l’état d’urgence sanitaire a été décrété par le royaume du Maroc il y a un mois à présent, FRS a gardé opérationnelle la ligne Tanger- Med Algeciras afin de poursuivre l’acheminement du fret et l’approvisionnement des marchandises.

Source : Int.ma

Nationale

Covid 19/ Mobilité: Une personne par mobylette à Marrakech

Les propriétaires de motos sont désormais interdits de prendre un passager de plus. La propagation du coronavirus a incité le wali et gouverneur de Marrakech à prendre cette décision comme mesure de lutte contre le Covid 19, sachant que la ville compte plus de 200.000 mobylettes. Cette mesure d’interdiction concerne également les triporteurs.

Source : L'economiste

Nationale

Déconfinement : Les professionnels du transport touristique se préparent activement pour la reprise

La préparation de la reprise de l’activité s’accélère dans les différents secteurs de l’économie nationale. En ce qui concerne le secteur du transport touristique, les professionnels travaillent d’arrache-pied pour garantir les conditions de protection nécessaires à la clientèle.

Source : Challenge.ma

Internationale

L’impact du Covid-19 sur les réseaux ferrés africains

Une téléconférence consacrée à la thématique «Covid-19 : Impacts et adaptations des réseaux ferrés africains » a été organisée récemment par l’Office national des chemins de fer (ONCF), avec la participation de plus de 160 décideurs, hauts responsables, experts et chercheurs d’Asie, d’Europe et d’Afrique.

Source : Libe.ma

Nationale

Transports en commun : Casa Transports planche sur un plan de circulation

Casa Transports s’active pour l’élaboration du plan de circulation dans les zones d’influence des lignes de tram T3 et T4 et de Bus à haut niveau de service (BHNS) L5 et L6. L’étude de ce projet dont l’appel d’offres vient d’être lancé vise à réaliser un plan de circulation au niveau des zones d’influence des lignes du réseau Transport en commun en site propre (TCSP).

Source : aujourdhui.ma

Internationale

À quoi ressemblera le monde de l'après-Covid-19 pour l'industrie aéronautique

Les compagnies aériennes sont confrontées à une crise internationale sans précédent à la suite de la pandémie de coronavirus. L'Association internationale du transport aérien estime que l'industrie mondiale perdra 252 milliards de dollars en 2020.

Source : Scroll.in

Internationale

Transport routier en France: l'Etat joue sur les taxes

Afin de faciliter la poursuite de cette activité économique prioritaire, le Gouvernement a décidé de mettre en place deux nouvelles mesures spécifiques qui viennent s’ajouter ainsi aux mesures déjà applicables à l’ensemble des entreprises du secteur du transport routier.

Source : Transportissimo.com

Nationale

Lancement de PeeCoop : Application mobile de transports urbains de marchandises

Afin de faciliter et de fluidifier la livraison des colis et marchandises au Maroc, la société RED ANT lance PeeCoop application de mise en relation entre propriétaires de véhicules utilitaires (les peecoopers) et particuliers ou entreprises.

Source : Industries.ma

Nationale

Coronavirus: Le télétravail est un bon compromis juridique

Au vu des risques sanitaires aussi sur les salariés, «le télétravail demeure le meilleur compromis entre un employeur et ses employés. 

Source : L'economiste

Nationale

Circuits courts, digitalisation: les leçons du secteur logistique

Le secteur du transport et de la logistique évalue les dégâts causés par la crise sanitaire. Le bilan est lourd, en dépit des mesures prises par les professionnels pour juguler la crise à court terme. Quant aux perspectives d’avenir, elles dépendent des mesures qui seront prises à moyen terme pour asseoir ce secteur sur une base plus solide.

Source : Telquel.ma

Nationale

Casablanca: Nouveau plan de circulation à l’étude

Casa-Transport s’apprête à lancer une étude pour l’élaboration d’un nouveau plan de circulation à Casablanca. Il concernera la zone d’influence des futures lignes 3 et 4 de tramway et 5 et 6 en mode BHNS (bus à haut niveau de service). Un appel d’offres, dont l’ouverture des plis est prévue le 19 juin prochain, devra déterminer le bureau d’étude qui assurera les prestations.

Source : Leconomiste.ma

Nationale

Les principales mesures prises dans le monde pour lutter contre la propagation de Covid-19

Voici l’actualité des principales mesures prises dans le monde pour lutter contre la propagation de Covid-19:

Source : mapexpress.ma

Internationale

Les entreprises allemandes demandent que l'aide COVID-19 soit liée à l'action en faveur du climat

FRANCFORT (Reuters) - Des entreprises allemandes comme ThyssenKrupp, Salzgitter, Bayer, Covestro, E.ON, HeidelbergCement, Puma, Allianz et Deutsche Telekom ont demandé que les aides d'Etat liées au coronavirus soient liées à l'action en faveur du climat, rapporte le quotidien Handelsblatt.

Source : Reuters.com

Nationale

Coronavirus Maroc : A Safi, tous les véhicules de passage désinfectés

La commune rurale de Tlat Sidi Bouguedra mène depuis 15 jours une vaste opération de désinfection et de stérilisation des véhicules de passage de cette commune, et ce dans le cadre des efforts visant à enrayer la propagation du coronavirus (Covid-19).

Source : Laquotidienne.ma

Nationale

Confinement: La sécurité routière, le grand gagnant

Auprès de la DGSN, on indique que le nombre d’accidents de la circulation dans le périmètre urbain a enregistré une forte baisse entre le 20 mars et le 12 avril. Ils sont passés de 4.616 à 942. Pour ce qui est des morts, la DGSN a enregistré une baisse de 65% passant de 58 morts durant la même période en 2019 à 20 morts en 2020 pour la même période.

Source : L'economiste

sous la tutelle du:
en partenariat avec:
soutenu par:
facilité par:

© 2019 pmd.ma | Tous droits réservés