International
01/01/2019
Nationale

Programme de renouvellement des véhicules démarre

La prime à la casse peut être accordée chaque année aux entreprises dans la limite de 3 véhicules. Son montant est de 80.000 DH pour les capacités de 9 à 15 sièges et peut atteindre 300.000 DH pour les 40 sièges et plus.

Le programme de renouvellement du parc des véhicules du transport routier a démarré. Les transporteurs intéressés par ce programme peuvent déposer leurs demandes à partir du 15 février. C’est ce qu’annonce le ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau dans un communiqué. Cette mesure s’inscrit dans le cadre des dispositions de l’article 7 bis de la loi de Finances n°80.18 au titre de l’année 2019. Ainsi, les intéressés doivent déposer leurs dossiers auprès du service provincial du ministère qui détient le registre spécial de la profession où l’entreprise est inscrite ou dont le siège se trouve dans son périmètre d’intervention et ce selon la nature d’activité de l’entreprise. 

Au total, 8 primes sont réservées au renouvellement ou à la casse du parc des véhicules du transport routier en vertu de l’article 7 bis de la loi de Finances. Il s’agit notamment d’une prime de renouvellement et une prime à la casse des véhicules affectés au transport public en commun de voyageurs et au transport public routier en commun de personnes en milieu rural, une prime de renouvellement et une prime à la casse des véhicules du transport routier de marchandises pour compte d’autrui, une prime de renouvellement et une prime à la casse des véhicules de dépannage des véhicules. Figure également une prime de renouvellement des petits camions de transport de marchandises d’un poids total autorisé d’un véhicule chargé supérieur ou égal à 3 tonnes et inférieur ou égal à 3,5 tonnes ainsi qu’une prime de renouvellement des véhicules des catégories ( C) , (D) et (  EC) affectés à l’enseignement de la conduite.

Transport des voyageurs : Une prime allant jusqu’à 550.000 DH

Le montant de l’aide au renouvellement et de la prime à la casse varie selon l’âge du véhicule et le nombre de places autorisées pour les véhicules affectés au transport public en commun des voyageurs. Le montant de la prime de renouvellement est de 190.000 DH pour un véhicule dont l’âge est supérieur à 15 ans et inférieur à 20 ans et dont le nombre de places autorisées est supérieur à 9 et inférieur ou égal à 15 places. Le montant est de 170.000 DH pour un véhicule âgé de 20 ans ou plus. Pour les véhicules dont le nombre de places est supérieur ou égal à 25 places et âgés de moins de 20 ans, la prime a été fixée à 310.000 DH. Celle-ci passe à 280.000 DH pour les véhicules âgés de 20 ans et plus.

Ce montant peut aller jusqu’à 550.000 DH pour ceux qui comptent plus de 40 sièges (véhicules âgés entre 15 et 20 ans). Pour le transport en commun dans le rural, la prime est fixée à 180.000 DH pour les véhicules dont l’âge est compris entre 15 et 20 ans et 160.000 DH au-delà de 20 ans.  Pour bénéficier de la prime de renouvellement, l’entreprise doit remettre le véhicule à l’administration pour sa démolition et son retrait définitif de la circulation. Pour sa part, la prime à la casse peut être accordée chaque année aux entreprises dans la limite de 3 véhicules. Son montant est de 80.000 DH pour les capacités de 9 à 15 sièges et peut atteindre 300.000 DH pour les 40 sièges et plus. A noter que le montant de la prime à la casse pour les véhicules de transport en commun dans le rural a été fixé à 80.000 DH.  Pour bénéficier de la prime à la casse, l’entreprise doit remettre son véhicule à l’administration  et s’engager à ne pas acheter un véhicule  de plus de dix ans au cours des trois années suivantes.

Transport routier des marchandises : Des primes de 140.000 à 270.000 DH

La prime de renouvellement concerne les camions âgés d’au moins 15 ans, utilisés dans le transport des marchandises pendant au moins 6 mois au cours des 24 mois qui précèdent la date de dépôt de la demande de renouvellement. En outre, le camion doit appartenir depuis au moins une année à l’entreprise ayant demandé la prime.

Le propriétaire doit être inscrit au registre spécial de la profession avant le 1er janvier 2019. S’il s’agit d’une société, l’un des associés propriétaires doit être inscrit dans le même registre avant cette date. Le montant de la prime de renouvellement a été fixé à 165.000 DH pour un camion  dont l’âge est supérieur à 15 ans et inférieur à 20 ans dont le poids total autorisé en charge est supérieur à 3,5 tonnes et inférieur à 8 tonnes. Le montant de la prime  passe à 270.000 DH  pour les camions ( âgés de 15 ans)    dont le poids autorisé en charge est supérieur à 14 tonnes.  Celle-ci est de 235.000 DH pour les camions âgés de 20 ans et plus. Pour les remorques et semi-remorques, elle est respectivement de 100.000 DH et 130.000 DH. Son octroi est conditionné notamment par l’inscription sur le registre spécial de la profession avant le 1er janvier 2019.

Auto-écoles : 190.000 DH pour les véhicules de catégorie C

Les auto-écoles sont également concernées par ce programme de renouvellement du parc automobile. Les véhicules de catégories C, D et EC sont visés par la prime de renouvellement instituée durant la période allant du 1er janvier au 31 décembre 2023.  Pour cela, le propriétaire de l’établissement doit justifier d’une autorisation d’exploitation d’un établissement d’enseignement de la conduite. Il doit aussi remplir certaines conditions : le véhicule à renouveler doit être âgé de 15 ans au moins à la date de dépôt de la demande, son exploitation doit remonter à au moins 3 mois sans interruption au cours des 12 mois qui précèdent la date de dépôt de la demande et appartenir à l’établissement  au moins une année avant la date de dépôt de la demande. La prime prévue est de 190.000 DH pour les véhicules de catégorie C, 300.000 DH pour ceux de catégorie D et de 200.000 DH pour ceux de catégorie EC (véhicule tracteur) et 120.000 DH pour les remorques  ou semi-remorques.

Nationale

Logistique/ Transport : En pleine crise, le secteur souhaite des mesures au plus vite

La crise sanitaire actuelle a malmené les chaînes d’approvisionnement au niveau mondial, mettant en difficulté le secteur de la logistique et du transport que ce soit au niveau national ou international.

Source : Fnh.ma

Nationale

Transport touristique : Le plan de sauvetage

Les professionnels du transport touristique au Maroc dévoilent leur plaidoyer. L’appel lancé vise en effet l’élaboration d’un plan de sauvetage qui reconsidère la situation du secteur et limite l’impact de la crise sanitaire.

Source : Aujourdhui.ma

Internationale

Douane : quelles mesures prendre pour le transport transfrontalier

L’Organisation mondiale des douanes (OMD) et l’Union internationale des transports routiers (IRU) viennent de publier une déclaration conjointe. Celle-ci précise les mesures à prendre par les administrations douanières face aux conséquences de la COVID-19 sur le transport transfrontalier.

Source : Lematin.ma

Nationale

Le covoiturage, une activité durement impactée par la pandémie du Covid-19

La crise sanitaire et économique induite par le Covid-19 a impacté les activités et les investissements de tous les acteurs économiques nationaux, notamment les entrepreneurs et les auto-entrepreneurs qui souffrent le plus pour surmonter cette pente.

Source : maroc-diplomatique.net

Internationale

Pourquoi l'absorption des VE est menacée par le COVID-19

Neuf des plus grandes flottes européennes ont demandé à l'Union européenne de ne pas revenir sur les nouveaux objectifs en matière de dioxyde de carbone et sur les autres règles relatives aux émissions des voitures, des camionnettes et des camions à la suite de la crise COVID-19.

Source : Fleeteurope.com

Nationale

FRS se mobilise pour assurer le transport de marchandises

Alors que l’état d’urgence sanitaire a été décrété par le royaume du Maroc il y a un mois à présent, FRS a gardé opérationnelle la ligne Tanger- Med Algeciras afin de poursuivre l’acheminement du fret et l’approvisionnement des marchandises.

Source : Int.ma

Nationale

Covid 19/ Mobilité: Une personne par mobylette à Marrakech

Les propriétaires de motos sont désormais interdits de prendre un passager de plus. La propagation du coronavirus a incité le wali et gouverneur de Marrakech à prendre cette décision comme mesure de lutte contre le Covid 19, sachant que la ville compte plus de 200.000 mobylettes. Cette mesure d’interdiction concerne également les triporteurs.

Source : L'economiste

Nationale

Déconfinement : Les professionnels du transport touristique se préparent activement pour la reprise

La préparation de la reprise de l’activité s’accélère dans les différents secteurs de l’économie nationale. En ce qui concerne le secteur du transport touristique, les professionnels travaillent d’arrache-pied pour garantir les conditions de protection nécessaires à la clientèle.

Source : Challenge.ma

Internationale

L’impact du Covid-19 sur les réseaux ferrés africains

Une téléconférence consacrée à la thématique «Covid-19 : Impacts et adaptations des réseaux ferrés africains » a été organisée récemment par l’Office national des chemins de fer (ONCF), avec la participation de plus de 160 décideurs, hauts responsables, experts et chercheurs d’Asie, d’Europe et d’Afrique.

Source : Libe.ma

Nationale

Transports en commun : Casa Transports planche sur un plan de circulation

Casa Transports s’active pour l’élaboration du plan de circulation dans les zones d’influence des lignes de tram T3 et T4 et de Bus à haut niveau de service (BHNS) L5 et L6. L’étude de ce projet dont l’appel d’offres vient d’être lancé vise à réaliser un plan de circulation au niveau des zones d’influence des lignes du réseau Transport en commun en site propre (TCSP).

Source : aujourdhui.ma

Internationale

À quoi ressemblera le monde de l'après-Covid-19 pour l'industrie aéronautique

Les compagnies aériennes sont confrontées à une crise internationale sans précédent à la suite de la pandémie de coronavirus. L'Association internationale du transport aérien estime que l'industrie mondiale perdra 252 milliards de dollars en 2020.

Source : Scroll.in

Internationale

Transport routier en France: l'Etat joue sur les taxes

Afin de faciliter la poursuite de cette activité économique prioritaire, le Gouvernement a décidé de mettre en place deux nouvelles mesures spécifiques qui viennent s’ajouter ainsi aux mesures déjà applicables à l’ensemble des entreprises du secteur du transport routier.

Source : Transportissimo.com

Nationale

Lancement de PeeCoop : Application mobile de transports urbains de marchandises

Afin de faciliter et de fluidifier la livraison des colis et marchandises au Maroc, la société RED ANT lance PeeCoop application de mise en relation entre propriétaires de véhicules utilitaires (les peecoopers) et particuliers ou entreprises.

Source : Industries.ma

Nationale

Coronavirus: Le télétravail est un bon compromis juridique

Au vu des risques sanitaires aussi sur les salariés, «le télétravail demeure le meilleur compromis entre un employeur et ses employés. 

Source : L'economiste

Nationale

Circuits courts, digitalisation: les leçons du secteur logistique

Le secteur du transport et de la logistique évalue les dégâts causés par la crise sanitaire. Le bilan est lourd, en dépit des mesures prises par les professionnels pour juguler la crise à court terme. Quant aux perspectives d’avenir, elles dépendent des mesures qui seront prises à moyen terme pour asseoir ce secteur sur une base plus solide.

Source : Telquel.ma

Nationale

Casablanca: Nouveau plan de circulation à l’étude

Casa-Transport s’apprête à lancer une étude pour l’élaboration d’un nouveau plan de circulation à Casablanca. Il concernera la zone d’influence des futures lignes 3 et 4 de tramway et 5 et 6 en mode BHNS (bus à haut niveau de service). Un appel d’offres, dont l’ouverture des plis est prévue le 19 juin prochain, devra déterminer le bureau d’étude qui assurera les prestations.

Source : Leconomiste.ma

Nationale

Les principales mesures prises dans le monde pour lutter contre la propagation de Covid-19

Voici l’actualité des principales mesures prises dans le monde pour lutter contre la propagation de Covid-19:

Source : mapexpress.ma

Internationale

Les entreprises allemandes demandent que l'aide COVID-19 soit liée à l'action en faveur du climat

FRANCFORT (Reuters) - Des entreprises allemandes comme ThyssenKrupp, Salzgitter, Bayer, Covestro, E.ON, HeidelbergCement, Puma, Allianz et Deutsche Telekom ont demandé que les aides d'Etat liées au coronavirus soient liées à l'action en faveur du climat, rapporte le quotidien Handelsblatt.

Source : Reuters.com

Nationale

Coronavirus Maroc : A Safi, tous les véhicules de passage désinfectés

La commune rurale de Tlat Sidi Bouguedra mène depuis 15 jours une vaste opération de désinfection et de stérilisation des véhicules de passage de cette commune, et ce dans le cadre des efforts visant à enrayer la propagation du coronavirus (Covid-19).

Source : Laquotidienne.ma

Nationale

Confinement: La sécurité routière, le grand gagnant

Auprès de la DGSN, on indique que le nombre d’accidents de la circulation dans le périmètre urbain a enregistré une forte baisse entre le 20 mars et le 12 avril. Ils sont passés de 4.616 à 942. Pour ce qui est des morts, la DGSN a enregistré une baisse de 65% passant de 58 morts durant la même période en 2019 à 20 morts en 2020 pour la même période.

Source : L'economiste

sous la tutelle du:
en partenariat avec:
soutenu par:
facilité par:

© 2019 pmd.ma | Tous droits réservés