International
01/01/2019
Nationale

Rabat : Le triste destin des vélos-taxis

Kiosque360. Un an après leur mise en circulation, les vélos-taxis de Rabat sont esquintés par les pannes de moteur et la faible capacité de leur batterie. Un fiasco auquel s’ajoute le prix exorbitant de ces engins.


Le scandale des vélos-taxis de Rabat refait surface. Ces tricycles, qui ont coûté 2,5 millions de dirhams, ont été réduits à un tas de ferraille. Présentés au roi en janvier 2019, ces vélos électriques ont été importés de Chine à des prix qui dépassent largement leur valeur réelle. Selon certaines sources, les couacs successifs qu’a connus ce projet n’ont pas incité le wali de Rabat à enquêter sur cette transaction suspecte malgré son financement par l’INDH et le conseil préfectoral de Rabat. Les dizaines de jeunes victimes de ces dysfonctionnements n’ont cessé de demander le remplacement des véhicules défectueux. Ils réclament, en outre, de bénéficier de décisions gouvernorales d’exploitation au lieu de ce statu quo qui les oblige à s’acquitter des primes d’assurance.


Pourtant, ce projet a été présenté au roi comme un «moyen de transport touristique écologique dans la capitale qui permettra aux jeunes bénéficiaires, au chômage, de disposer d’un revenu stable». Mais quelques mois plus tard, les bénéficiaires se retrouvent à passer des jours entiers sans percevoir le moindre revenu. Et pour cause, les moteurs électriques de ces vélos prennent feu fréquemment, l’autonomie des batteries est faible sans oublier les multiples pannes mécaniques. Finalement, les jeunes, qui ont attendu des années pour en profiter, ont dû les céder, sans critères précis, à d’autres exploitants.


Le quotidien Al Massae rapporte, dans son édition du samedi 22 février, que les premiers bénéficiaires de ce projet avaient averti les responsables que ces vélos électriques étaient de mauvaise qualité et ne valaient aucunement leur prix d’achat exorbitant. A preuve, les pannes mécaniques et les vices cachés ont commencé à se dévoiler deux mois après leur mise en circulation. L’Instance nationale de protection des biens publics avait, d’ailleurs, appelé à ouvrir une enquête sur le marché des vélos-taxis qui ont couté aux contribuables 2,5 millions de dirhams. La même association avait demandé à l’inspection générale du ministère de l’Intérieur d’auditer cette transaction, en raison de suspicions de dilapidation des deniers publics. Ces tricycles ont couté 50.000 dirhams l’unité alors que dans les centres de vente mondiaux, la valeur d’un véhicule similaire ne dépasse pas 9.000 dirhams tout au plus.

© Copyright : DR

Nationale

Réduction des GES dans le secteur des transports: Signature du contrat d’exécution du projet de coopération TraCS Maroc

Financé dans le cadre de l’Initiative internationale sur le climat (IKI), par le ministère fédéral allemand de l’environnement, de la protection de la nature et de la sécurité nucléaire, le projet TraCS «Advancing Transport Climate Strategies in Rapidly Motorizing Countries» soutient l’évaluation et la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le secteur des transports dans trois pays : le Maroc, le Vietnam et le Kenya.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Transport et logistique : La crise sanitaire, un vecteur de changement

Malgré l’incertitude ayant marqué le paysage économique durant toute cette période, le secteur du transport et de la logistique a pu faire face à la crise sanitaire avec agilité et résilience. Les transporteurs et logiciens ont pu relever le défi d’un contexte caractérisé par de fortes perturbations des flux économiques.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Entretien avec Alberto Pérez, directeur Général Alsa Maroc

Après un démarrage réussi à Marrakech, en 1999, le leader du transport urbain s’est installé dans 5 autres villes avec l’ambition de contribuer au développement économique et social du Maroc. Le point avec Alberto Pérez, directeur général Alsa Maroc.

lematin.ma

Nationale

Agadir : les bus à haut niveau de service seront bientôt une réalité

La première ligne de bus à haut niveau de service est entrée dans la phase finale de sa concrétisation au niveau du secteur prioritaire.

Source : Les ecos

Nationale

Hicham Mellakh : «Il faudrait accélérer l’élaboration du contrat programme du secteur du transport»

Entretien avec Hicham Mellakh, président de la Commission compétitivité logistique et énergétique : "Il est clair que les moments de crise dévoilent les faiblesses. Les enseignements tirés de la pandémie de la Covid-19 vont certainement nous pousser à revoir nos démarches et nos agissements pour renforcer le secteur et le rendre plus résilient".

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Transport routier de marchandises : Les professionnels se rebiffent contre le gouvernement

La crise sanitaire, qui a engendré des restrictions sur la mobilité, a fortement le secteur du transport routier de marchandises. Plusieurs syndicats ont signifié leur mécontentement en laissant planer un mouvement de grève pour mettre en lumière la dégradation de leur situation économique et aussi le non-respect de la part du gouvernement de nombreux engagements qu’il a pris depuis octobre 2018.

fnh.ma

Nationale

Agence nationale de la sécurité routière : 2020, une première année fort studieuse !

Après la mise en place d’un plan d’action pour la reprise de l’activité des établissements qu’elle supervise, l’Agence nationale de la sécurité routière a tenu son deuxième conseil d’administration. Zoom sur ses grandes priorités.

Source : Les ecos

Nationale

Chichaoua : Le Conseil provincial approuve une convention pour la construction de pistes

Le Conseil provincial de Chichaoua, réuni en session extraordinaire, a approuvé une convention de partenariat relative à la construction et à l’aménagement de pistes dans 15 collectivités territoriales de la province.

Source : Le matin

Internationale

«Innovation Toolbox», un outil digital pour une transformation accélérée des transports

Durant la Semaine de l’innovation, une nouvelle boîte à outils numérique «Innovation Toolbox» a été lancée par l’Agence internationale des énergies renouvelables. Cet outil renferme 30 innovations dans les technologies émergentes, les modèles commerciaux et l’étude de marché. Cet événement virtuel a été consacré au secteur des transports.

lematin.ma

sous la tutelle du:
en partenariat avec:
soutenu par:
facilité par:
  • LinkedIn
  • Twitter
  • YouTube

© 2019 pmd.ma | Tous droits réservés