sous la tutelle du:
implémenté par:
facilité par:

© 2019 pmd.ma | Tous droits réservés

Rapport international sur la sécurité routière : progrès enregistrés par le Maroc

International
01/01/2019
Nationale
26/11/2019

Le rapport annuel 2019 sur la sécurité routière fournit un aperçu des performances en matière de sécurité routière dans 41 pays dont le Maroc, vient d’être mis en ligne, le Maroc enregistre des progrès, mais des efforts doivent toutefois être fournis.


Le rapport, publié annuellement par Le Forum international des transports (FIT) indique que Le Maroc a enregistré une diminution globale du nombre de morts sur les routes en 2017 et en 2018. Selon des données de la police, 3.485 personnes ont perdu la vie dans des accidents de la route au Maroc en 2018.


Cela représente une baisse de 6,5% par rapport à 2017. En 2017, 3.726 décès sur les routes ont été enregistrés, une baisse de 1,6% par rapport à 2016. Dans l’ensemble, entre 2016 et en 2018, le nombre de morts sur les routes a diminué de 7,9%.

Depuis 2000, le nombre de décès annuels sur les routes a fluctué entre 3.000 et 4.200, sans tendance claire. Le nombre des morts sur les routes par 100.000 habitants au Maroc a diminué de 22% entre 2000 et 2018. En 2018, 9,9 morts sur route par 100.000 habitants ont été enregistrées, contre 12,7 en 2000. À titre de comparaison, la moyenne de L’Union européenne compte 4,9 décès pour 100.000 habitants en 2018.

Le Maroc a enregistré 10 morts sur les routes pour 10.000 véhicules immatriculés en 2016. Cela représente une diminution de 54% par rapport à 2000, où le taux de décès dans des véhicules immatriculés s'élevait à 21,7. Cette diminution importante s’inscrit dans le contexte d’une augmentation rapide du nombre de véhicules immatriculés, qui a plus que doublé entre 2000 et 2016. Ce taux reste toutefois extrêmement élevé par rapport aux autres pays de l’International Traffic Safety Data and Analysis Group (IRTAD).


Concernant les pertes par types d’usagers de la route, les usages vulnérables viennent en première place des victimes. En 2017, ils représentaient 63% de tous les décès sur les routes (29% de motocyclistes, 28% de piétons et 6% de cyclistes). Les usagers de voitures ont représenté 30% des décès sur les routes. L'augmentation de 162% du nombre de motocyclistes tués entre 2000 et 2017, est un grave sujet de préoccupation selon le rapport. Il est lié à la très forte augmentation du nombre de motos dans le parc de véhicules à moteur, combinée à un faible taux de port du casque.


Au cours de la même période, le nombre de morts sur les routes, parmi les occupants de voitures a également fortement augmenté, de 61%. Selon les données rapportées, le nombre de piétons tués a diminué de 9% entre 2000 et 2017.


Dégats matériels et causes des accidents

Les accidents de la route représentent un coût important pour la société marocaine. En 2017, les accidents ont coûté près de 2 milliards d’euros. Selon les estimations de la Banque mondiale, les pertes liées aux accidents de la circulation représentent près de 2% du PIB marocain.

Le comportement des usagers de la route est un facteur déterminant de la performance d’un pays en matière de sécurité routière. L’excès de vitesse est l’une des principales causes d’accidents de la route. Au Maroc, environ 8% de tous les décès sur les routes en 2017 avaient pour cause la vitesse.

La consommation d'alcool a été citée comme facteur contributif dans 2% des cas. Parmi les problèmes croissants pour la sécurité routière au Maroc figure la distraction, par exemple à travers l’utilisation de téléphones mobiles en conduisant.

Une enquête menée parmi 3.031 automobilistes, a révélé que 75% des automobilistes ont admis avoir utilisé leur téléphone en conduisant au cours des douze derniers mois. La part de la somnolence et de la fatigue en tant que facteur causal dans les collisions est particulièrement préoccupante. En 2017, sur la base des données de la police, il a été estimé qu’environ 1,5% des collisions étaient dues à la somnolence et à la fatigue.

Une autre étude, réalisée en septembre 2017, le taux de port de ceinture de sécurité en zone urbaine était de 60% pour les conducteurs et 57% pour les passagers avant. Dans les zones rurales, le taux d’utilisation est de 72% pour conducteurs, 65% pour les passagers avant. Malgré les progrès, ces taux d’utilisation restent trop bas. De nombreuses vies pourraient être sauvées si la ceinture de sécurité était utilisée ajoute le rapport.


La première stratégie nationale de sécurité routière a été mise en œuvre entre 2004 et 2013 et a conduit à des progrès, mais ceux-ci n'étaient pas homogènes sur toute la période.


Stratégies de l'état pour la sécurité routière

Pendant la période 2006-08, le nombre de décès a augmenté, avec des taux de croissance comparables à ceux de la période antérieure à la stratégie. En outre, une augmentation significative a été enregistrée en 2011 (12% de morts sur les routes en plus par rapport à 2010). Cependant, une diminution du nombre de morts sur les routes a été enregistrée en 2010 et au cours de la période 2012-13. La baisse s'explique par la mise en œuvre d'un mémorandum du ministre de la Justice ordonnant le retrait du permis de conduire pour infraction au Code de la route.


L'annulation de ce mémorandum au cours du premier semestre 2006 a entraîné une augmentation du nombre d'accidents de la route. La baisse en 2010 s'explique par le lancement du nouveau Code de la route. Cependant, le manque d'application de la loi a entraîné une augmentation du nombre de victimes de la route enregistrées en 2011.


Plusieurs mesures visant à améliorer la gestion de la sécurité routière ont été récemment mises en place, dont la création de l’Agence nationale de la sécurité routière a été annoncée en 2018. L’agence devrait être opérationnelle en janvier 2020. 


L'agence sera chargée de la coordination, de la mise en œuvre et de la gestion de toutes les actions liées à la sécurité routière : pilotage de la Stratégie nationale de sécurité routière, émission de cartes d'immatriculation de motocyclettes et de véhicules à moteur, examens du permis de conduire, système de points d'inaptitude la gestion, inspections techniques et de tous les véhicules à moteur, délivrance d'autorisations aux auto-écoles et leurs instructeurs, campagnes de communication, etc.

Près de 552 radars fixes et de 280 radars mobiles pour le contrôle de la vitesse ont été placés en 2018. 10 000 casques de vélo et de 10.000 casques de moto ont été distribués en 2017.


Application améliorée des règles de circulation, des documents de circulation et des limitations de vitesse. Et la signalisation routière a été renforcée sur 5.200 km de sections de routes dangereuses.

Nationale
02/12/2019

ADM : La mobilité durable comme fer de lance

La Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) a organisé à Marrakech le 26 novembre la 3ème édition de la conférence internationale sur la mobilité durable sous la thématique «Transport routier et mobilité durable pour un avenir durable» réunissant les experts du secteur routier venant des quatre coins du monde.

Source : Journaux.ma

Nationale
28/11/2019

Anniversaire d’Al Boraq : organisation de la 2ème édition du colloque de la grande vitesse ferroviaire

Un colloque pour partager les retombées matérielles et immatérielles, promouvoir le ferroviaire en général et la grande vitesse en particulier, en tant que système de mobilité durable.

Source : Maroc-diplomatique

Nationale
18/11/2019

Rabat : Lancement d’une nouvelle offre de service intermodale TRAM’BUS

Une nouvelle offre de service intermodale Tram’Bus a été lancée, samedi à Rabat, avec comme objectif de permettre aux usagers de bénéficier d’un voyage en tramway et en bus moyennant un ticket unique.

Source : Le reporter

Nationale
03/11/2019

Mobilité : L’ONEE se met à l’électrique

L’Office va lancer, en liaison avec les départements ministériels concernés, une étude pour l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan directeur national pour la mobilité électrique.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale
25/10/2019

La troisième édition du e-Rallye RIVE Maroc a eu lieu du 14 au 20 octobre 2019

Un rassemblement de plus de 13 véhicules électriques participants, pour plus de durabilité dans le monde.

Source : Heure du Journal

Nationale
15/10/2019

Casablanca: Lancement de l'application "Yassir" de réservation de taxi

Cette application, facile à utiliser, permet à ses utilisateurs de commander leur taxi à Casablanca tous les jours de la semaine de 20H00 jusqu'à 7H00.

Source : Leseco.ma

Internationale
11/10/2019

35 villes s’engagent à purifier l'air que leurs citoyens respirent et protéger la santé de millions

Les maires de Londres, Paris, Los Angeles, Copenhague, Delhi, Jakarta, Mexico et des villes du monde entier s'engagent pour une vision commune du respect des recommandations pour la qualité de l'air de l'Organisation mondiale de la Santé d'ici 2030.

Source : C40 Cities

Internationale
02/12/2019

Le Danemark testera des trains de batteries en 2020

Le ministre des Transports, Benny Engelbrecht, est parvenu à un accord avec les autorités régionales de Copenhague, de Zélande et du Jutland central pour faire l’essai de trains à batteries sur deux lignes de chemin de fer différentes.

Source : MAP Ecology

Nationale
26/11/2019

Rapport international sur la sécurité routière : progrès enregistrés par le Maroc

Le rapport annuel 2019 sur la sécurité routière fournit un aperçu des performances en matière de sécurité routière dans 41 pays dont le Maroc. Le Maroc enregistre des progrès, mais des efforts doivent toutefois être fournis.

Source : Leseco.ma

Nationale
14/11/2019

Automotive innovation day révèle le potentiel du Maroc comme acteur majeur de la voiture du futur

Les nouvelles technologies respectueuses de l’environnement ont été au menu de l’Automotive innovation day, une journée dédiée à la transformation technologique et à l’innovation dans l’industrie automobile, le 13 novembre 2019 à Tanger Med.

Source : Industries.ma

Nationale
30/10/2019

Elisabeth Werner : « Le Maroc est très engagé pour une mobilité durable »

Le Maroc représente un partenaire clé pour la coopération euro-méditerranéenne dans le domaine du transport, a souligné mercredi, à Marrakech, la directrice générale de la mobilité et du transport au sein de la Commission européenne.

Source : Challenge.ma

Nationale
18/10/2019

Des programmes R&D en batterie lithium au Maroc

Une conférence sur les batteries au lithium insiste sur la nécessité d’augmenter le budget alloué à la recherche scientifique et technique au Maroc.

Source : Quid

Nationale
15/10/2019

COP25 : La torche «Light us» quitte Casablanca

Le voilier «Regina Maris» a quitté, lundi, le port de Casablanca vers Sao Paulo (Brésil), dans le cadre du périple de la torche «Light us» jusqu'à Santiago, où se déroulera la Conférence des parties de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP25), les 2 et 3 décembre prochain.

Source : Le Matin

Internationale
10/10/2019

COP25: le Chili convoque les ministres du transport du monde

Le Chili organise une rencontre à haut-niveau, sans précédent dans l’histoire des Conférences pour le Climat, dédiée au secteur du transport.

Source : COP25

Nationale
02/12/2019

Nouveaux bus : Alsa Al Baida passe sa première commande

La nouvelle société de gestion du secteur de transport Alsa Al Baida a enclenché la procédure d’acquisition de 350 nouveaux bus de dernière génération.

Source : Telquel

Nationale
26/11/2019

Colloque : Le transport intermodal durable en débat

Le transport intermodal durable sera au cœur du colloque international qu’organise prochainement l’Agence nationale des ports (ANP) en partenariat avec «Escola Europea Intermodal Transport».

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale
12/11/2019

Supercondensateurs à base des coques d’argan : des scientifiques maroco-français précurseurs

Les supercondensateurs sont des dispositifs de stockage de l’électricité. Cette technologie est utilisée dans diverses applications, notamment dans le domaine d’efficacité énergétique et de transport, principalement pour les hybrides rechargeables, les voitures électriques et les réseaux intelligents.

Source : EcoActu

Nationale
30/10/2019

Industrie automobile : Le Maroc affiche ses ambitions au sommet “FT Future of the Car” à Détroit

Le Maroc dispose de tous les atouts pour une montée en gamme de son industrie automobile qui s’inscrit dans la durabilité.

Source : Industries.ma

Nationale
18/10/2019

Casablanca : La mobilité et les transports en débat

Les participants à une conférence tenue, jeudi soir à Casablanca, ont débattu de la mobilité et des transports collectifs lourds dans la capitale économique, mettant l’accent sur le projet du tramway en tant qu’expérience réussie en la matière.

Source : La Tribune

Nationale
13/10/2019

La journée sans voiture laisse un écho favorable chez les Casablancais

La journée sans voitures organisée, dimanche, à Casablanca et Mohammedia en vue de sensibiliser sur la pollution de l'air, due aux véhicules à moteur, a laissé un écho favorable chez les habitants des deux villes.

Source : Leseco.ma