International
01/01/2019
Nationale

Transport touristique : Le plan de sauvetage

En vue d’éviter la faillite des PME-TPE et la détresse sociale des collaborateurs

Pas moins de 9.100 véhicules sont immobilisés et plus de 11.000 emplois en stand-by. les inquiétudes se font croissantes quant aux perspectives du fait que le retour à la normale ne se fera qu’au premier trimestre 2021.

Les professionnels du transport touristique au Maroc dévoilent leur plaidoyer. L’appel lancé vise en effet l’élaboration d’un plan de sauvetage qui reconsidère la situation du secteur et limite l’impact de la crise sanitaire. La finalité étant de relancer et pérenniser la dynamique de cette branche touristique qui depuis mars dernier est suspendue des suites du contexte pandémique que vit le Maroc depuis près de deux mois. A ce jour, pas moins de 9.100 véhicules sont immobilisés et plus de 11.000 emplois en stand-by. les inquiétudes se font croissantes quant aux perspectives du fait que le retour à la normale ne se fera qu’au premier trimestre 2021.

Une situation qui accentuera la sinistralité de l’activité et portera préjudice aux moyennes et petites entreprises qui y opèrent. C’est dans ce sens que la Fédération nationale du transport touristique (FNTT), affiliée à la Fédération de transport de la CGEM et membre de la Confédération nationale du tourisme (CNT), a mis en place une plateforme de réflexion en vue de concevoir et instaurer des mesures communes de relance. Les recommandations émises ont été élaborées dans le cadre d’une approche pragmatique et constructive qui défend les intérêts des professionnels. “Les propositions ont été établies dans une logique collaborative en suggérant orientations stratégiques et recommandations opérationnelles et ce en vue de garantir une parfaite complémentarité avec les travaux en cours du Comité de veille économique”, relève-t-on de la FNTT. Les transporteurs touristiques agissent ainsi en urgence pour éviter la faillite des PME et TPE du secteur ainsi que la détresse sociale de nombreuses familles qui vivent de cette activité.

Dix recommandations pour sauver le transport touristique

Les professionnels ont énuméré dans un rapport de synthèse finalisé vendredi une dizaine de propositions. La première consiste en la déclaration sur une période de 6 mois renouvelable des échéances de crédits et ce à taux réduit et sans pénalités. Il est également proposé d’ouvrir une ligne de crédit trésorerie dédiée au secteur touristique, garantie par l’Etat, représentant 20% du chiffre d’affaires annuel à un taux d’intérêt réduit qui ne dépasserait pas 2% et ce pour une durée de 5 ans. “Le premier remboursement n’intervenant qu’au bout d’un an, cette ligne de trésorerie permettra à la profession de faire face aux frais fixes et surtout de sauvegarder des emplois et des compétences en attendant une reprise espérée au printemps 2021”, explique la FNTT dans ce sens. Parmi les propositions faites figure également l’exonération des charges fiscales et sociales pendant la période de crise, en l’occurrence l’exonération des charges sociales et patronales CNSS ainsi que l’IR pour une durée de 12 mois. Les transporteurs touristiques invitent les compagnies d’assurance à soutenir leur secteur. Les modalités de cette contribution seront, selon la Fédération, définies conjointement sur la base d’un processus réfléchi en toute intelligence collective.

Les professionnels recommandent également l’activation du remboursement de la TVA pour ceux qui détiennent une créance. La révision de la fiscalité du secteur est de mise, notamment la baisse de 4 points de la TVA pour les transports touristiques pour la faire basculer de 14% à 10%. Les membres de la FNTT exigent également le report immédiat des échéances bancaires non échues ainsi que l’annulation des agios y afférents. Il est également recommandé d’autoriser la prolongation de la réduction temporaire du travail dans les salaires du personnel à hauteur de 50% et ce jusqu’à la reprise normale de l’activité prévue pour avril 2021.

A cela s’ajoute également la continuation de l’indemnité Covid-CNSS pour préserver 80% des emplois déclarés à février 2020. Les professionnels aspirent à obtenir à partir de 2021 un abattement de 50% sur l’IS au prorata du chiffre d’affaires réalisé en devises. Ils appellent également à revoir à la baisse le taux d’intérêt bancaire et du leasing cautionné par l’Etat avec un différé d’une année. Il est également préconisé d’autoriser, durant la phase 2020-2021, les véhicules arrivant à l’échéance de 12 ans d’obtenir une rallonge eu égard de la non activité prolongée pour cause de conjoncture.

Nationale

Réduction des GES dans le secteur des transports: Signature du contrat d’exécution du projet de coopération TraCS Maroc

Financé dans le cadre de l’Initiative internationale sur le climat (IKI), par le ministère fédéral allemand de l’environnement, de la protection de la nature et de la sécurité nucléaire, le projet TraCS «Advancing Transport Climate Strategies in Rapidly Motorizing Countries» soutient l’évaluation et la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le secteur des transports dans trois pays : le Maroc, le Vietnam et le Kenya.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Transport et logistique : La crise sanitaire, un vecteur de changement

Malgré l’incertitude ayant marqué le paysage économique durant toute cette période, le secteur du transport et de la logistique a pu faire face à la crise sanitaire avec agilité et résilience. Les transporteurs et logiciens ont pu relever le défi d’un contexte caractérisé par de fortes perturbations des flux économiques.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Entretien avec Alberto Pérez, directeur Général Alsa Maroc

Après un démarrage réussi à Marrakech, en 1999, le leader du transport urbain s’est installé dans 5 autres villes avec l’ambition de contribuer au développement économique et social du Maroc. Le point avec Alberto Pérez, directeur général Alsa Maroc.

lematin.ma

Nationale

Agadir : les bus à haut niveau de service seront bientôt une réalité

La première ligne de bus à haut niveau de service est entrée dans la phase finale de sa concrétisation au niveau du secteur prioritaire.

Source : Les ecos

Nationale

Hicham Mellakh : «Il faudrait accélérer l’élaboration du contrat programme du secteur du transport»

Entretien avec Hicham Mellakh, président de la Commission compétitivité logistique et énergétique : "Il est clair que les moments de crise dévoilent les faiblesses. Les enseignements tirés de la pandémie de la Covid-19 vont certainement nous pousser à revoir nos démarches et nos agissements pour renforcer le secteur et le rendre plus résilient".

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Transport routier de marchandises : Les professionnels se rebiffent contre le gouvernement

La crise sanitaire, qui a engendré des restrictions sur la mobilité, a fortement le secteur du transport routier de marchandises. Plusieurs syndicats ont signifié leur mécontentement en laissant planer un mouvement de grève pour mettre en lumière la dégradation de leur situation économique et aussi le non-respect de la part du gouvernement de nombreux engagements qu’il a pris depuis octobre 2018.

fnh.ma

Nationale

Agence nationale de la sécurité routière : 2020, une première année fort studieuse !

Après la mise en place d’un plan d’action pour la reprise de l’activité des établissements qu’elle supervise, l’Agence nationale de la sécurité routière a tenu son deuxième conseil d’administration. Zoom sur ses grandes priorités.

Source : Les ecos

Nationale

Chichaoua : Le Conseil provincial approuve une convention pour la construction de pistes

Le Conseil provincial de Chichaoua, réuni en session extraordinaire, a approuvé une convention de partenariat relative à la construction et à l’aménagement de pistes dans 15 collectivités territoriales de la province.

Source : Le matin

Internationale

«Innovation Toolbox», un outil digital pour une transformation accélérée des transports

Durant la Semaine de l’innovation, une nouvelle boîte à outils numérique «Innovation Toolbox» a été lancée par l’Agence internationale des énergies renouvelables. Cet outil renferme 30 innovations dans les technologies émergentes, les modèles commerciaux et l’étude de marché. Cet événement virtuel a été consacré au secteur des transports.

lematin.ma

sous la tutelle du:
en partenariat avec:
soutenu par:
facilité par:
  • LinkedIn
  • Twitter
  • YouTube

© 2019 pmd.ma | Tous droits réservés