International
01/01/2019
Nationale

Transport urbain : le renouvellement du parc des taxis n'atteint pas ses objectifs

En 2020, les « Mercedes 240 » toujours dans le paysage. Et pour cause, le programme du renouvellement du parc des taxis petits et grands, lancé par le gouvernement en 2013, n’a pas dépassé à ce jour 54% de ses objectifs, selon les statistiques rendues publiques récemment par le ministre délégué auprès du ministre de l’intérieur, Noureddine Boutayeb, lors de la séance des questions orales à la Chambre des conseillers.


Selon le ministre, quelque 41.000 vieux taxis ont été renouvelés, dont 25.000 grands taxis et 16.000 petits taxis, soit environ 54% de la flotte des taxis que compte le Maroc.


Le responsable a ajouté que le processus de renouvellement a permis l’élimination de la circulation des « Mercedes 240 », qui est le type de voiture le plus ancien utilisé par les propriétaires des grands taxis, selon le site arabophone Hespress.com.

Le programme de renouvellement des taxis vise à améliorer les conditions de travail et les revenus des professionnels, à réduire la consommation de carburant ainsi que les autres coûts d’exploitation, à améliorer la qualité des services, à réduire les impacts environnementaux négatifs causés par les véhicules anciens et à l’amélioration de la sécurité routière.


La valeur de la subvention pour le renouvellement du parc de taxis est de 80.000 dirhams pour chaque grand taxi retiré définitivement de la circulation, et est de 30% du prix du véhicule neuf pour les petits taxis à condition que la valeur totale ne dépasse pas les 35000 dirhams.


Toutefois, malgré ces incitations financières, un grand nombre de professionnels du secteur n’ont pas encore adhéré à cette opération à cause notamment des problèmes que posent les agréments du transport.


+ Une enveloppe de 2,5 milliards de dirhams a été allouée au renouvellement du parc de taxis jusqu’en 2017 +


A cet égard, Mohamed Nejib, membre du Bureau national du Syndicat des taxis, a indiqué à Hespress que l’agrément pose problème en raison de l’ambiguïté qui entoure la relation entre les locataires et les loueurs des agréments, en ce sens que plusieurs de ces derniers refusent de permettre aux propriétaires des véhicules de les renouveler.


Il a expliqué que le propriétaire du taxi, qui souhaite bénéficier de la subvention de renouvellement, doit inclure dans son dossier un document précisant s’il est propriétaire de l’agrément ou le contrat qui le lie au propriétaire de l’agrément, ajoutant que des fois même le propriétaire de l’agrément est décédé.


Selon le syndicaliste, la solution est d’accorder les agréments aux chauffeurs professionnels des taxis et de créer un fonds de locations des agréments géré par l’administration publique.

Selon le ministère de l’intérieur, une enveloppe budgétaire de 2,5 milliards de dirhams a été allouée au renouvellement du parc de taxis jusqu’en 2017, une opération qui devra se poursuivre encore jusqu’au 31 décembre 2021. Actuellement quelque 5.000 demandes de renouvellement sont déposées auprès de l’administration concernée.

Nationale

Réduction des GES dans le secteur des transports: Signature du contrat d’exécution du projet de coopération TraCS Maroc

Financé dans le cadre de l’Initiative internationale sur le climat (IKI), par le ministère fédéral allemand de l’environnement, de la protection de la nature et de la sécurité nucléaire, le projet TraCS «Advancing Transport Climate Strategies in Rapidly Motorizing Countries» soutient l’évaluation et la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le secteur des transports dans trois pays : le Maroc, le Vietnam et le Kenya.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Transport et logistique : La crise sanitaire, un vecteur de changement

Malgré l’incertitude ayant marqué le paysage économique durant toute cette période, le secteur du transport et de la logistique a pu faire face à la crise sanitaire avec agilité et résilience. Les transporteurs et logiciens ont pu relever le défi d’un contexte caractérisé par de fortes perturbations des flux économiques.

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Entretien avec Alberto Pérez, directeur Général Alsa Maroc

Après un démarrage réussi à Marrakech, en 1999, le leader du transport urbain s’est installé dans 5 autres villes avec l’ambition de contribuer au développement économique et social du Maroc. Le point avec Alberto Pérez, directeur général Alsa Maroc.

lematin.ma

Nationale

Agadir : les bus à haut niveau de service seront bientôt une réalité

La première ligne de bus à haut niveau de service est entrée dans la phase finale de sa concrétisation au niveau du secteur prioritaire.

Source : Les ecos

Nationale

Hicham Mellakh : «Il faudrait accélérer l’élaboration du contrat programme du secteur du transport»

Entretien avec Hicham Mellakh, président de la Commission compétitivité logistique et énergétique : "Il est clair que les moments de crise dévoilent les faiblesses. Les enseignements tirés de la pandémie de la Covid-19 vont certainement nous pousser à revoir nos démarches et nos agissements pour renforcer le secteur et le rendre plus résilient".

Source : Aujourd'hui.ma

Nationale

Transport routier de marchandises : Les professionnels se rebiffent contre le gouvernement

La crise sanitaire, qui a engendré des restrictions sur la mobilité, a fortement le secteur du transport routier de marchandises. Plusieurs syndicats ont signifié leur mécontentement en laissant planer un mouvement de grève pour mettre en lumière la dégradation de leur situation économique et aussi le non-respect de la part du gouvernement de nombreux engagements qu’il a pris depuis octobre 2018.

fnh.ma

Nationale

Agence nationale de la sécurité routière : 2020, une première année fort studieuse !

Après la mise en place d’un plan d’action pour la reprise de l’activité des établissements qu’elle supervise, l’Agence nationale de la sécurité routière a tenu son deuxième conseil d’administration. Zoom sur ses grandes priorités.

Source : Les ecos

Nationale

Chichaoua : Le Conseil provincial approuve une convention pour la construction de pistes

Le Conseil provincial de Chichaoua, réuni en session extraordinaire, a approuvé une convention de partenariat relative à la construction et à l’aménagement de pistes dans 15 collectivités territoriales de la province.

Source : Le matin

Internationale

«Innovation Toolbox», un outil digital pour une transformation accélérée des transports

Durant la Semaine de l’innovation, une nouvelle boîte à outils numérique «Innovation Toolbox» a été lancée par l’Agence internationale des énergies renouvelables. Cet outil renferme 30 innovations dans les technologies émergentes, les modèles commerciaux et l’étude de marché. Cet événement virtuel a été consacré au secteur des transports.

lematin.ma

sous la tutelle du:
en partenariat avec:
soutenu par:
facilité par:
  • LinkedIn
  • Twitter
  • YouTube

© 2019 pmd.ma | Tous droits réservés